Espagne : deux enfants de 2 ans s'échappent de la crèche... en moto !

Bouton whatsapp

Dans la ville espagnole d’Almería, deux enfants se sont échappés d'une école maternelle d'Almería à l'arrière de leurs motos jouets. Un incident particulièrement insolite qui a fait le tour du monde.

Crédit : Emily Tube / YouTube

À voir aussi

L'incident fait toujours l'objet d'une enquête de l'inspection de l'éducation du ministère régional andalou de l'éducation et des familles, mais tout semble indiquer que ces «rebelles sans cause» ont réussi à s'échapper après que leurs moniteurs ont laissé une porte ouverte. Ces deux enfants de 2 ans n'ont pas hésité une seconde à s'échapper de leur école maternelle grâce à leurs motos en plastique. Un geste qui leur a sans doute valu une aventure dont ils se souviendront longtemps, mais qui a également conduit à l'ouverture d'une enquête par la Junta de Andalucía auprès de l'entreprise responsable.

Les faits se sont déroulés le lundi de Pâques dernier dans une école maternelle d'Almería. Selon la mère de l'un d'entre eux, les enfants ont réussi à s'échapper avec leurs motos par une porte ouverte de l'école maternelle où ils se trouvaient. Les « fugitifs » ont conduit leur véhicule dans plusieurs rues jusqu'à ce qu'une femme les intercepte près d'un feu de signalisation sur la route bien connue de Ronda, lorsqu'elle les a vus seuls.

La femme a alerté la police nationale qui a ensuite pris en charge la situation. Selon le quotidien local La Voz de Almería, presque aussitôt que les agents sont arrivés dans une voiture de patrouille, ils ont vu deux moniteurs de crèche courir à la recherche des enfants. La police a remis les enfants aux enseignants, mais a en même temps informé la Fiscalía de Menores des faits, conformément au protocole en vigueur en Espagne.

Crédit : Google Maps

Une enquête est en cours

Selon les mères consultées par ce journal andalou, elles envisagent de porter plainte et ont déjà déposé deux plaintes auprès de l’établissement qui était en charge des enfants. Comme il s'agissait d'une période sans enseignement, où le personnel du centre était en vacances, seuls des moniteurs de services éducatifs sous contrat avec le ministère régional de l'éducation étaient présents dans l'école maternelle. Le ministère lui-même a déjà informé que l'inspection « enquête sur les faits et que les mesures appropriées seront prises ».

Bouton whatsapp