États-Unis : il joue les chiffres de la plaque d'immatriculation de son frère et remporte le jackpot de la loterie

Aux États-Unis, un homme a gagné le jackpot d’une loterie après avoir joué les chiffres de la plaque d’immatriculation… de son petit frère !

Dans la vie, il y a les personnes qui ont de la chance et les autres. Cet Américain appartient à la première catégorie. Le 29 mars 2022, ce dernier a gagné le jackpot d’une loterie après avoir joué les numéros de la plaque d’immatriculation de son petit frère, rapporte la chaîne de télévision CNN.

Une chance sur 100 000 de rafler le jackpot

Le gagnant - qui a souhaité garder l’anonymat - a remporté le premier du jeu « Pick 5 », précise de son côté Maryland Lottery. Les bons numéros ? 2, 6 ,6, 6 et 4 ! À noter que la loterie du Maryland a révélé que la chance de rafler le jackpot de 25 000 dollars (environ 23 000 euros) au jeu « Pic 5 » n’est que de 1 sur 100 000.

Crédit Photo : Maryland Lottery / CNN

Vous l’aurez compris, celui qui a misé cette drôle de combinaison est béni des dieux. Pour le moment, il ne sait pas quoi faire de ses 25 000 dollars. Une chose est sûre : cette somme lui permettra de payer ses factures et l’entretien de sa voiture.

Le jeune homme envisage de partager son gain avec ses cinq frères et sœurs. Si chaque membre de la fratrie possède une voiture, le vainqueur pourra retenter l’expérience en jouant les numéros des plaques d’immatriculation des véhicules.

De l’autre côté de l’Atlantique, un homme a remporté 600 000 euros après avoir acheté un jeu à gratter à 10 euros. Les faits se sont déroulés dans les Côtes-d’Armor.

Source : Le Bien Public
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.