Honorant la promesse qu'il s'était faite à ses 18 ans, ce quadragénaire prend sa retraite pour vivre dans une petite cabane

1 996partages
Bouton whatsapp

Honorant une vielle promesse, un homme a décidé prendre sa retraite très jeune pour vivre retiré dans une petite cabane isolée. 

Chose promise, chose due !

Jérémy Leclercq, un chef d’entreprise qui s’était juré de prendre sa retraite le plus tôt possible, vient de faire le grand saut à seulement 40 ans, comme le raconte le site Actu.fr.

Ce patron vendéen a en effet tout plaqué pour aller vivre dans une petite cabane de 32m2, honorant ainsi la promesse qu’il s’était faite deux décennies plus tôt en soufflant ses 18 bougies.

Image d'illustration. Crédit photo : istock

Il prend sa retraite à 40 ans pour vivre dans une petite cabane, honorant ainsi une vieille promesse 

Il faut dire que Jérémy a commencé à travailler jeune, très jeune puisqu’il n’était âgé que de 13 ans lorsqu’il a débarqué dans la vie active.

À l’époque, le garçon originaire des Sables-d’Olonne est embauché comme ouvrier dans l’entreprise paternelle, au sein de laquelle il va rapidement faire son trou.

Mais alors que tout se passe bien, un événement va venir bousculer ses certitudes quelques années plus tard lorsqu’il perd un doigt après une mauvaise chute.

Un accident en forme de premier déclic à ses yeux !

Création photo : Journal des Sables

Il devient alors commercial dans la même entreprise et, une fois majeur, se fait la promesse de faire tout son possible pour pouvoir prendre sa retraite anticipée à 40 ans pour profiter ainsi du reste de sa vie.

Dès 2009, il crée donc sa propre société avec un associé mais la crise de 2012 ainsi qu’une succession de mauvais choix auront raison de cette dernière qui sera liquidée en 2014.

Qu’à cela ne tienne, Jérémy n’abandonne pas son projet ! Malgré les dettes et une première expérience chaotique, il fonde une nouvelle entreprise baptisée « Isolation Sablaise » pour laquelle il travaille d’arrache-pied.

Crédit photo : Isolation Sablaise

Un acharnement qui va porter ses fruits car la boîte va cette fois connaître un certain succès.

Une ascension hélas stoppée nette par la pandémie de Covid-19 qui va paralyser l’économie du pays au printemps 2020.

Image d'illustration. Crédit photo : istock

C’est dans ce contexte délicat et propice à la remise en question que Jérémy prend alors conscience qu’il est temps d’honorer sa promesse.

Petit à petit, alors que l’activité économique reprend peu à peu, il confie ainsi les rênes de sa société pour pouvoir prendre sa retraite.

« J’ai toujours bossé à 300 %. En un an et demi, j’ai dû prendre quatre week-ends de repos », raconte l’intéressé.

Il aura désormais tout le loisir de se reposer dans la petite cabane qu’il s'est fait construire dans l’arrière-pays vendéen. Un lieu au confort modeste (pour ne pas dire spartiate) et dans lequel il rêve de devenir autosuffisant.

Jérémy envisage même de renoncer au téléphone et à son ordinateur portable.

Quant à l’argent, le néo-retraité compte sur la manne financière de ses biens immobiliers acquis au cours de sa vie pour subvenir à ses besoins.

On lui souhaite une longue et bonne retraite !

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter