Présumée morte, elle est retrouvée vivante 31 ans après sa disparition

Drôle d’histoire que celle de Patricia Kopta, une Américaine âgée de 83 ans, disparue depuis 1992. Elle vient d’être retrouvée vivante dans une maison de retraite à Puerto Rico.

On la pensait disparue à jamais, présumée morte par son mari après des années sans nouvelles, mais finalement, elle est toujours de ce monde.

Patricia Kopta est aujourd’hui âgée de 83 ans et réside dans une maison de retraite à Puerto Rico, a annoncé la police, rapporté par plusieurs médias dont Sky News.

Crédit photo : Capture Youtube

La dernière fois qu’elle avait été vue dans sa ville d’origine, à Pittsburgh, c’était en 1992. Depuis, elle avait tout simplement disparu et son mari Bob Kopta avait alors signalé sa disparition à la police.

Interrogé, son mari a indiqué que Patricia a dû être endoctrinée par quelqu’un peu avant sa disparition car à l’époque, elle commençait à affirmer que le monde allait disparaître.

En effet, le profil psychologique troublant de Patricia Kopta peut facilement expliquer les raisons de sa disparition. Peu de temps avant, des médecins avaient décelé chez elle une tendance à la mégalomanie et des signes de schizophrénie.

Une disparition sous le signe de la démence

Une version confirmée par son mari qui témoigne du comportement étrange de son épouse à l’époque : “Elle a perdu son travail et se baladait seule dans le centre-ville. Quand il y avait un match de baseball ou un concert, elle disait à tout le monde de rentrer chez lui car la fin du monde arrivait”.

Le chef de la police de Pittsburgh, Brian Kohlhepp, a précisé que les forces de l'ordre, à l’époque, étaient persuadées que Patricia Kopta avait fui le pays car elle avait peur d’être institutionnalisée.

Durant les premières années de recherches, Bob Kopta avait même reçu une lettre de sa femme dans laquelle elle décrivait sa paranoïa d’être poursuivi par quelqu’un. En 1997, la police avait consulté un voyant qui leur avait affirmé que Patricia était décédée. Après des années sans nouvelles, son mari l’avait finalement déclaré morte.

Crédit photo : Capture Youtube

En réalité, Patricia Kopta, aujourd'hui atteinte de démence, a été admise dans une maison de retraite de Puerto Rico en 1999.

Le chef de la police a expliqué avoir été contacté l’année dernière par un agent d’Interpol et par des travailleurs sociaux de Puerto Rico, persuadés que la femme était Patricia Kopta. Pendant neuf mois, ils ont cherché à confirmer son identité, notamment avec l’ADN de l’une de ses soeurs, Gloria Smith, et d’un neveu.

Si Bob Kopta et Gloria Smith aimeraient faire revenir Patricia aux États-Unis, la volonté de cette dernière, malgré son état psychologique et physique délicat, préfère rester là où elle est.

Source : CNN
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef