Suisse : 700 personnes se portent volontaires pour aller... en prison

Bouton whatsapp

Sur la base du volontariat, des centaines de Suisses vont être incarcérées quelques jours afin de tester la qualité des infrastructures d'une nouvelle prison.

Ça vous dirait de vous retrouver derrière les barreaux, juste pour savoir ce que ça fait ?

À voir aussi

La proposition peut paraître étrange mais c’est pourtant ce que s’apprêtent à faire plusieurs centaines d’habitants de Zurich (Suisse) qui se sont portés volontaires pour tester le bon fonctionnement d’un nouvel établissement pénitentiaire de la ville.

Ces derniers vont ainsi passer quatre jours enfermés comme de véritables détenus dans cette maison d’arrêt flambant neuve de 241 cellules, construite à l‘ouest de la cité alémanique.

Crédit photo : DR

Des volontaires acceptent d'être emprisonnés pour tester une nouvelle prison

Cette opération, pour le moins étonnante, a été lancée à l’initiative de l’administration pénitentiaire suisse qui espère, dans un premier temps, réaliser un test grandeur nature de ses protocoles et, ensuite, redorer l’image du milieu carcéral en offrant aux citoyens l’opportunité de découvrir l’envers du décor.

La nouvelle prison de Zurich, construite à l'ouest de la ville. Crédit photo : Direktion Kanton Zürich

Lancée début février, la proposition a rencontré un véritable succès puisque plus de 700 personnes ont favorablement répondu à l’appel, selon Elena Tankovski, responsable du département des Prisons et de la Réinsertion, qui s’est exprimée sur le sujet le 10 février dans le quotidien local Blick.

La nouvelle prison de Zurich, construite à l'ouest de la ville. Crédit photo : Direktion Kanton Zürich

Le nombre de participants devrait même encore augmenter puisque les candidats ont encore jusqu’au dimanche 22 février, minuit, pour s’inscrire.

Pour pouvoir participer à cette expérience immersive, ces derniers doivent être majeurs, résidants du canton de Zurich et ont l’obligation de se soumettre à un contrôle de sécurité.

L’administration pénitentiaire devrait annoncer le nom des personnes choisies, la semaine prochaine.

Les « élus » passeront ensuite quatre jours complets, du 24 au 27 mars inclus, dans les murs de la prison.

Bouton whatsapp