Un grand-père découvre 180 000 abeilles dans le faux plafond de sa maison

Bouton whatsapp

À Inverness, en Écosse, le propriétaire d’une maison a fait une surprenante découverte en faisant des travaux. 

Voilà une découverte qui pourrait donner des visions d’horreur ! Dans une maison située à Inverness, en Écosse, un grand-père ne s’attendait certainement pas à voir cela en effectuant des travaux d’entretiens dans la chambre d’ami.

Tout a commencé lorsque ses petits-enfants, venus dormir pour la nuit, se plaignaient d’entendre des bourdonnements. Pour en avoir le cœur net, il a alors décidé de sortir une échelle et d’enlever le faux plafond de la chambre d’amis. S’il se doutait de la présence d’une ruche dans la maison, il n’avait pas idée de son ampleur.

Il s'est retrouvé face à un essaim impressionnant. Au total, ce sont 180 000 abeilles, réparties en trois colonies bien distinctes, qui peuplaient le faux plafond. Dans la foulée de sa découverte, le propriétaire des lieux a fait appel à Andrew Card, un apiculteur travaillant pour la Loch Ness Honey Company.

Trois ruches à préserver ailleurs

Selon ce professionnel, la plus ancienne des trois ruches daterait d’au moins sept ans, tandis que les deux autres auraient été construites plus récemment. Pour son intervention, l’apiculteur a utilisé l’imagerie thermique pour estimer le nombre d’abeilles vivant dans le toit. Puis, il a utilisé un aspirateur spécial afin d’extraire délicatement les abeilles.

Dans abeilles installés dans une maison Crédit photo : Andrew Card

Évidemment, il n’était nullement question de les tuer, mais de les transférer dans un endroit où elles pourraient poursuivre leur entreprise de pollinisation. L’apiculteur a aussi retiré les rayons de cire contenant le reste des colonies. Les abeilles vont désormais être installées dans de nouvelles ruches à l’air libre.

La Loch Ness Honey Company prévoit de nourrir les abeilles avec le miel récupéré afin qu’elles puissent survivre au prochain hiver.

Dès 2025, elles produiront ensuite du miel pour l’entreprise.


commentairesVOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef