Brésil : pour régler un différend, un maire affronte l'un de ses anciens collaborateurs dans un combat de MMA

Bouton whatsapp

Un combat de MMA assez particulier s'est tenu récemment au Brésil. Celui-ci mettait aux prises deux... politiciens. Précisions.

Qui imagine un seul instant un premier édile en découdre avec un ancien collaborateur dans un octogone, pour solder de vieilles rancunes ?

Personne et pourtant, figurez-vous que cela vient d’arriver au Brésil

La scène totalement surréaliste a eu lieu le dimanche 12 décembre dans la petite ville de Borba, située au nord du pays.

Crédit photo : capture d'écran

Deux hommes politiques s'affrontent dans un combat de MMA pour régler un différend

Simao Peixoto, le maire de cette commune de l’État d’Amazonas, a ainsi défié son ex-conseiller municipal Erineu Da Silva sur un ring de MMA, afin de régler un différend d’ordre politique.

L’idée de ce combat - qui n’était en réalité qu’une opération marketing savamment orchestrée selon la mairie - est en effet née dans l’esprit de l’élu, suite à des critiques émises à son encontre par son conseiller qui lui reprochait sa gestion désastreuse du plus grand complexe touristique de la ville.

Et lorsque Erineu Da Silva a franchi les limites de la bienséance en menaçant Simao Peixoto de lui « casser la gueule », ce dernier l’a pris aux mots en le défiant en duel dans un combat de MMA, discipline très en vogue au Brésil.

L’affrontement a eu lieu selon les règles de l’art dans un octogone, avec un arbitre et un public déchaîné. Après trois rounds, le maire a finalement été déclaré vainqueur, bien qu’il se soit retrouvé au tapis à deux reprises. Les deux hommes se sont ensuite donné l’accolade sportivement.

De nombreuses vidéos de ce combat, aussi insolite qu’embarrassant, ont très vite circulé sur les réseaux sociaux, suscitant l’incompréhension, pour ne pas dire l’indignation, de nombreux Brésiliens qui ont déploré une telle mise en scène de la politique.

Pour tenter d’étouffer la polémique, une adjointe au maire a par la suite assuré que les deux hommes étaient « amis » et que tout ceci n’était qu’un « coup marketing ». Selon les médias brésiliens, Simao Peixoto affirme avoir accepté ce combat dans le but de promouvoir le sport dans sa ville.

L’élu a également assuré que le public présent devait apporter des dons de nourriture pour pouvoir entrer dans la salle et que 5 tonnes d‘aliments avaient été récoltées.

Des justifications qui n’ont pas attendri l’agence sanitaire de l’État d’Amazonas, laquelle a notamment déploré l’absence de masques chez les spectateurs, exigeant des explications de la part de la municipalité.

Source : AFP
Bouton whatsapp