Une influenceuse parvient à faire cloner son chat décédé

Bouton whatsapp

Une Américaine a réussi à faire cloner son chat qui venait de décéder. Un acte loin de faire l’unanimité.

Après quatre années de tentatives avortées, une influenceuse américaine a réussi à faire cloner son chat, pourtant mort depuis cinq ans.

À voir aussi

Si cette opération de clonage a eu lieu en 2021, elle refait surface aujourd’hui car l’affaire provoque des remous sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : capture d'écran The Sun

Pour bien comprendre, il faut remonter à 2017 !

À l’époque, Kelly Anderson, très active sur les réseaux sociaux, a la douleur de perdre son chat, baptisé « Chai », qui décède suite à des complications postopératoires.

Aujourd’hui âgée de 32 ans, la jeune femme, qui réside à Austin (Texas), décide alors d’avoir recours au clonage, ne supportant pas l’idée de devoir vivre sans son adorable boule de poils.

Elle fait cloner son chat mort depuis 5 ans

Comme l’explique la chaîne américaine ABC News, elle débourse la somme de 25 000 dollars (environ 23 000 €) auprès de la société ViaGen (spécialisée dans le clonage des animaux de compagnie) pour faire « revivre » son félin adoré.

Pour que l’animal puisse être cloné, son corps sans vie a été congelé afin de conserver son ADN puis une partie de ce dernier a été implantée dans un ovule de chatte et, enfin, dans une « mère porteuse ».

Durant quatre ans, la technique va s’avérer inefficace et le clonage sera un échec !

Mais à la fin du mois d’août 2011, le procédé fonctionne enfin et une petite Belle voit le jour. Pour des raisons évidentes, le chaton sera couvé pendant de longues semaines et ne fera la connaissance de sa maîtresse qu’en octobre dernier.

Depuis, Kelly Anderson n’a de cesse de partager des photos et autres vidéos de Belle sur TikTok et Instagram.

Un bonheur affiché qui n’est pas du goût de tout le monde !

« Je reçois chaque jour des dizaines de messages haineux », explique-t-elle ainsi dans les colonnes du Sun.

La jeune influenceuse affirme par ailleurs avoir reçu un courrier de l’association Peta qui critique son recours au clonage. Vous l’aurez compris, sa décision est loin de faire l’unanimité.

Le clonage d’animaux de compagnie prend de l’ampleur ces dernières années aux États-Unis. Une tendance illustrée par l'exemple de la star de la chanson Barbra Streisand qui a fait cloner sa chienne Samantha en 2018.

Bouton whatsapp