15 superstitions les plus surprenantes !

Bouton whatsapp

Par définition, les superstitions sont des croyances irraisonnées basées sur l’ignorance ou la crainte. Elles ont un caractère sacré ou surnaturel.

1. Vendredi13: le jour qui porte malheur

À voir aussi

Vendredi 13 Crédit : olm26250

En France et dans de nombreux pays francophones, tout le monde considère le vendredi 13 comme une date particulière. Cette superstition est due au fait que divers événements tragiques ont eu lieu un vendredi 13, ce qui en fait une date maudite pour le plus grand nombre. Cette croyance provoque chez certains la paraskevidékatriaphobie ou la phobie du vendredi13.

Sachez que des templiers se sont fait brûler vif un vendredi13 par un certain Philippe le Bel. Tupak Shakur a également été tué à la même date. Un autre exemple, au Bangladesh, plus de 300 000 personnes sont mortes le vendredi 13 de l’an 1970 à cause d’une terrible tempête.

Le naufrage du paquebot Costa Concordia a eu lieu un vendredi13. Le vendredi13novembre 2015, des attentats ont touché Paris, etc.

2. Ouvrir un parapluie à l’intérieur d’une maison

Une femme assise sur le sol de la maison, tenant un parapluie Crédit : Jelena Stanojkovic

De nombreuses personnes, des superstitieux, croient qu’ouvrir un parapluie à l’intérieur d’une maison attire les malheurs. L’origine de cette superstition est assez drôle. Le toit consiste à protéger les habitants dans une maison et le parapluie serait une deuxième protection jugée inutile. En effet, le résultat de ces deux faits s’annule. Par conséquent, les habitants se retrouveraient sans protection et malchanceux.

Autre origine plus crédible, auparavant, les baleines des parapluies étaient faites de lamelles de fer effilées. Ouvrir un parapluie à l’intérieur d’une maison pouvait ainsi blesser quelqu’un se trouvant aux alentours.

3. Sept ans de malheur pour avoir cassé un miroir

Des morceaux d’un miroir cassé Crédit : 24d8bd43_811

Depuis leur création, les miroirs font l’objet de plusieurs superstitions. Reflet de notre âme, refuge des démons, etc., de nombreux superstitieux croient que casser un miroir engendrerait sept années de malheurs. Selon la croyance du peuple Romain, la vie s’organiserait en un cycle de 7 ans. Un miroir brisé provoquera ainsi sept ans de malheur avant que la vie recommence.

À l’ère de la Grèce Antique, les miroirs figuraient parmi les outils de divination afin dediscerner l’avenir. Selon les superstitieux, en briser un serait ainsi un mauvais signe.

4. Croiser un chat noir, un signe de malheurs

Un chaton noir sur un escalier en bois Crédit : bojanstory

L’origine de cette superstition est assez connue, car elle remonte à l’ère où la sorcellerie était crainte. Le chat noir est considéré comme un associé et compagnon des sorcières. Il était le partenaire de leurs rituels, etc. De ce fait, le fait d’avoir un chat noir était une preuve d’accusation de sorcellerie. À l’époque, les sorcières étaient brûlées.

Cette superstition est une croyance répandue au temps des Égyptiens. Les chats noirs sont des animaux associés au diable.

5. Passer sous une échelle

Une échelle près du mur Crédit : Anastasiia_New

Passer sous une échelle pourrait être une source de danger de mort. Pour éclaircir cette superstition, il faut se référer à la Bible. En effet, l’échelle serait un symbole de trahison. Cette croyance est basée sur le fait qu’une échelle a été utilisée lors de la crucifixion de Jésus.

Lorsqu’une échelle est posée contre un mur, le tout forme un triangle, un symbole divin qui représente la Sainte-Trinité. Passer sous cette échelle est donc un acte de profanation attirant le courroux de Dieu.

Au Moyen Âge, l’échelle était associée à la mort. Les condamnés devaient passer dessous lors de la pendaison, une autre origine de cette superstition.

6. Les photographies voleraient notre âme

Un photographe prenant des photos Crédit : gorodenkoff

Les Français ne croient plus en cette superstition. Ainsi, elle n’est plus aussi répandue qu’auparavant. Cependant, à l’époque où la photographie a vu le jour, prendre une personne en photo était synonyme de voler son âme. Cette technologie était considérée comme surnaturelle. Figer un humain sur un support physique est l’origine de cette superstition.

7. Toucher du bois pour se mettre sous la protection des dieux

Une main touchant un arbre Crédit : Yasin Ozturk

Certains Français utilisent l’expression « je touche du bois » sans connaître son origine. Cette superstition remonte à l’époque où la nature figurait parmi les manifestations du pouvoir divin. En effet, les Celtes croient que les arbres sont une source de force. La croyance grecque affirme que le chêne est associé à Zeus. Toucher du bois en prononçant la phrase permet ainsi de se mettre sous la production des Dieux.

8. Le pain présenté à l’envers attire le diable

Un pain à l’envers Crédit : Filip Warulik

Cette superstition est étonnante: poser le pain à l’envers porterait malheur et attirerait le diable. L’histoire de cette croyance remonte au Moyen Âge. À l’époque, les boulangers servaient le pain à l’envers aux bourreaux. Ces derniers n’étaient pas appréciés faute de leur profession. Les jours d’exécution, les boulangers leur réservaient une miche de pain en la plaçant à l’envers. Les habitants n’y touchaient jamais pour ne pas avoir d’ennuis.

9. Les chiffres4 et 9 japonais

Chiffre 49 sur un fond blanc Crédit : BigJoker

Les chiffres4 et 13 sont à l’origine de deux superstitions quasi identiques. Si les Français considèrent le chiffre13 comme maudit, les Japonais ont cette croyance sur le chiffre4. En effet, sa prononciation est similaire à celle du mot mort ou shi en langue japonaise. Résultat, il est déconseillé de l’utiliser ou d’offrir un cadeau à 4 éléments.

Dans les hôpitaux japonais, il est rare de trouver une chambre numéro9. Il se rapproche en effet du mot souffrance.

10. Le fameux 666 de satan

Le chiffre 666 Crédit : rep0rter

Son origine est biblique et cette superstition est associée au diable. D’après certains versets de l’Apocalypse, le triple six représenterait le « nombre de la bête ». Ce livre dit:« Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’hommes, et son nombre est six cent soixante-six. »

11. Il ne faut pas chanter à table

Des gens âgés chantant autour d’une table Crédit : SeventyFour

Cette superstition néerlandaise est connue dans le monde entier. Aux Pays-Bas, siffler à table est une sorte d’invitation dédiée au diable. Il faut également éviter de donner du sel à quelqu’un sur la même table. Dans le cas contraire, vous lui porterez malheur.

Comme dans les autres pays développés, les superstitieux sont nombreux aux Pays-Bas. Dans la majorité des pays de l’Europe, les horoscopes, etc. sont devenus une culture et influent sur la vie et les pratiques quotidiennes. Le développement d’un pays n’a pas d’impact sur les croyances de superstitions.

Les résultats d’une étude sont par exemple impressionnants en France. Un sondage du TNS indique que 41% des Français sont superstitieux.

Certaines pratiques et comportements superstitieux comme trouver un trèfle à quatre feuilles sont par exemple considérés comme porte-bonheur. Les résultats de nombreux sondages confirment que les superstitions perdurent et se maintiennent à travers des croyances, des cultures et des conduites stéréotypées.

12. La paume de main qui gratte

La paume de main qui gratte Crédit : Tharakorn

En Côte d’Ivoire, si la paume de main ou le hoquet gratte, cela signifie quelque chose, comme « les oreilles qui sifflent » une des superstitions reconnues en France. Ce fait indique qu’une personne parle de nous en mal.

Pour le hoquet, le sujet ferait l’objet de commérage dans la culture ivoirienne. En revanche, si la paume de main vous démange, cela indique que la chance vous sourit, car vous allez percevoir de l’argent.

Comme toutes les autres superstitions, ces croyances se basent sur la culture de chaque pays. Leurs résultats influent sur les comportements des individus superstitieux ou non. Il paraît que la nationalité et la culture ont un rapport avec la superstition d’un individu, le genre de rituels et la religion qu’il pratique, la manière dont il se comporte, etc. L’étude menée par Obadia en 2016 a confirmé cette hypothèse.

13. Brésil: ne pas laisser son sac à main par terre

Une femme assise sur le sol avec un sac à main et un téléphone Crédit : m-imagephotography

Les Brésiliens superstitieux portent souvent un accroche-sac avec eux. Ils ne posent jamais leur sac par terre. Ce comportement est le résultat de certaines croyances et pratiques quotidiennes. En effet, un sac posé au sol signifie une perte importante d’argent. Un portefeuille qui se trouve par terre indique que la chance va tourner. Ce signe indique que le propriétaire subira une perte colossale d’argent.

14. États-Unis: les fenêtres du Vermont

Une fenêtre inclinée anti sorcières Crédit : Larry Lamsa

La chasse aux sorcières intègre l’histoire des États-Unis. Cette pratique a engendré des superstitions. Aujourd’hui, certains États se méfient encore des sorcières et préservent cette culture contre ces êtres imaginaires. Dans le Vermont, certaines fenêtres sont un peu spéciales, car surnommées « witch windows » ou fenêtres de sorcières. Selon d’anciennes croyances, leur structure inclinée permet de bloquer leur balai, ce qui les empêche de passer par la fenêtre.

15. Mexique: il faut se méfier des balais

Un balai sur un fond blanc Crédit : wabeno

Au Mexique, les superstitieux se méfient des balais. Selon leur croyance, un mauvais coup de balai vous empêcherait de vous marier. Si vous passez par exemple le balai sous les pieds d’une autre personne, cette dernière risque de rester célibataire à vie. En le plaçant derrière la porte d’entrée, il ne permet pas aux individus malveillants d’entrer dans la maison.

Au fil du temps, la religion, la culture, les rituels, la manière de vivre, etc. ont une influence sur la superstition d’un individu. En Europe, en Asie et dans tous les continents de la planète Terre, toutes les sociétés ont des croyances imaginaires, avec des résultats palpables ou non.

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter