À 24 ans, elle plaque ses études et achète une tiny house pour une bouchée de pain afin de vivre dans le jardin de ses parents

Bouton whatsapp

Après avoir vécu durant un an et demi tout près de son université, cette étudiante est retournée vivre chez ses parents… à quelques exceptions près puisqu’elle habite désormais dans une tiny house installée dans leur jardin.

Veerle Veldhuis a quitté l’université et l’appartement qu’elle occupait en mars 2022 pour retourner auprès de ses parents. La Néerlandaise de 24 ans explique avoir voulu prendre soin de sa santé mentale alors qu’elle avait la sensation de sans cesse devoir repousser ses limites.

Elle a fait le choix d’opter pour une tiny house après avoir constaté les prix élevés des maisons et locations. Puis, d’un commun accord avec ses parents, Veerle Veldhuis a décidé de franchir le pas.

En novembre 2022, elle a acheté une tiny house délabrée pour 1800 euros. Comme la loi de sa région exige que les tiny house soit installées sur une propriété, Veerle Veldhuis a décidé d’installer la sienne dans le jardin de ses parents.

Crédit photo : Veerle Veldhuis

Un espace confortable et indépendant pour 2000 euros

Crédit photo : Veerle Veldhuis

Durant deux mois, Veerle Veldhuis, aidée de ses parents et d’amis, ont rénové la petite maison avec des produits de seconde main ou récupérés dans des poubelles, comme ce fut le cas pour le bois. La jeune femme s’était fixée un budget de 1000 euros qui a finalement doublé à la fin de la rénovation.

Les rénovations ont duré deux mois et Veerle Veldhuis a pu emménager dans la tiny house début janvier 2023. Si Veerle Veldhuis se plaît beaucoup dans son chez soi, elle admet qu’il existe quelques inconvénients comme le froid qui envahit l’habitat la nuit quand le chauffage est éteint ; ou encore le fait de devoir emprunter les sanitaires et la douche chez ses parents.

Crédit photo : Veerle Veldhuis

La jeune femme possède une petite cuisine, un espace salon et un lit. Pour elle, cette option est un soulagement qui l’aide à se recentrer, d’autant plus qu’elle n’a plus le poids de devoir payer un loyer tous les mois. La Néerlandaise aime aussi le fait d’être indépendante tout en ayant ses parents proches d’elle. Veerle Veldhuis leur paie malgré tout la somme de 60 euros par mois pour couvrir les frais d’eau et d’électricité.

Aujourd’hui, elle travaille dans une ferme de soins qui accueille des personnes en situation de handicap. Elle prévoit de terminer ses études l’année prochaine et d’emménager plus près de l’université, dans sa tiny house, si on le lui permet.


Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Camille V.

Pour Demotivateur, Camille met à profit ses compétences dans la rédaction web pour parler de sujets qui lui tiennent à cœur comme la cause animale, l’écologie ou encore l’art. Mais c’est surtout le divertissement et notamment le cinéma et les séries télé qui l’attirent. Chaque jour, Camille espère faire partager sa passion au plus grand nombre avec des articles riches et variés qui pourront plaire au lecteur.