Amour : qu'est-ce que le ghostbusting ?

Bouton whatsapp

Vous avez forcément entendu parler du ghosting (et vous l'avez peut-être même subi), mais savez-vous ce qu'est le ghostbusting, pratiqué par les personnes ghostées ? On vous explique tout.

À voir aussi

Les smartphones, les réseaux sociaux et les applications de rencontre ont modifié notre façon de se rencontrer, de s'aimer… mais aussi de se séparer. Dans un monde de plus en plus connecté, c'est souvent en ligne que les couples se font et se défont, que les relations amoureuses naissent et meurent, à coup de like, de match, de dm puis de blocage et de signalement. En 2018, en France, 26% des hommes et des femmes de 18 à 69 ans étaient inscrits sur un site de rencontre alors qu'ils n'étaient que 16% en 2011.

Une tendance à la rencontre virtuelle toujours à la hausse - accentuées par les confinements et les couvre-feux rendant impossible les rencontres réelles. Ce que cela change ? C'est désormais par écrans interposés que l'ont fait connaissance sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, Tik Tok, ou les applications de rencontre comme Tinder, Meetic ou encore Adopte un mec. Plus besoin de sortir de son canapé pour rencontrer l'homme ou la femme idéal(e) sur le papier (ou plutôt sur le profil). Mais c'est aussi par message qu'on se quitte. S'il y a au moins un message…

Les applications comme Tinder ont changé notre façon de s'aimer et de se désaimer / Crédit : Unsplash

Le ghosting, qu'est-ce que c'est ?

Le terme ghosting, de l'anglais ghost qui signifie fantôme, est apparu dans les années 2000, en même temps que les sites de rencontre. Il désigne la pratique de plus en plus répandue qui consiste à mettre fin à une relation amoureuse (virtuelle ou réelle) en disparaissant, en devenant donc un fantôme pour le partenaire ghosté, en coupant la communication sur les réseaux, en arrêtant de répondre aux messages et aux appels, voire en bloquant carrément l'autre personne sur Instagram et les autres plateformes sociales.

Pratiqué sur les applications de rencontre par des hommes ou des femmes qui n'ont fait qu'échanger quelques messages et que ne se sont jamais rencontrés, cela dénote d'un certain manque de respect. Mais pratiqué sur quelqu'un qu'on a fréquenté quelques fois ou quelques mois, c'est une preuve de lâcheté et un signe de cruauté. Le ghosting peut entraîner un sentiment de rejet, d'abandon chez la personne ignorée, une perte d'estime et de confiance, une culpabilisation, une honte, mais aussi une volonté d'obtenir des explications et un désir de vengeance… c'est le ghostbusting.

Le ghostbusting, la revanche des personnes ghostées

Non, cela ne veut pas dire se déguiser en chasseur de fantômes pour une fête à Halloween. Nouvelle tendance sur les réseaux sociaux et les applications de rencontre, le ghostbusting tient son nom du film culte des années 80 Ghostbusters (ou SOS Fantômes en VF) car la pratique consiste, pour les personnes ghostées, à chasser l'homme ou la femme qui les ignorent, comme Bill Murray et Dan Aykroyd chassent les fantômes… c'est-à-dire que tous les moyens sont bons pour avoir des explications.

Le but du ghostbusting est de savoir pourquoi la femme avec qui ont parlé sur Instagram ou l'homme qu'on a fréquenté quelques fois après avoir matché sur Tinder a arrêté de nous répondre du jour au lendemain. En commençant par lui poser la question par message. Selon une étude menée par le site de rencontres canadiens Plenty of Fish, 78% des utilisateurs et utilisatrices auraient déjà été victime de ghosting, et 38% d'entre eux auraient essayé d'obtenir une explication, devant ainsi ghostbusters. Le problème, c'est que les personnes ghostées n'obtiennent que rare une réponse de leur fantôme.

Le ghostbusting : la revanche des personnes ghostées / Crédit : Unsplash 

Les dérives du ghostbusting

Si la démarche du ghostbusting - mettre le ghosteur face à sa lâcheté et obtenir une explication - est compréhensible, la pratique peut très vite dériver. Car si la personne qui a décidé de ghoster n'a pas eu le courage de mettre fin à la relation amoureuse (ou le début de relation), elle n'aura certainement pas la bravoure de répondre aux sollicitations de son ghostbuster, de révéler la raison de sa disparition et continuera certainement d'ignorer. Et dans ce cas, le ghostbusting peut virer à l'obsession, voire au harcèlement.

Il n'y a pas de mal à envoyer un message à l'homme ou la femme avec qui on a parlé pendant plusieurs jours, plusieurs semaines avant qu'il ou elle disparaisse ou la personne que l'on a fréquenté quelques temps. Il n'y a pas de mal non plus à essayer de l'appeler. Mais multiplier les sms et les dm, contacter la personne sur tous ses réseaux, spammer sa boîte mail de messages, voire même créer des faux comptes pour stalker son crush ou son ex, relève du harcèlement. Pour rappel, le harcèlement est un délit puni par la loi, 15 000 euros d'amende pour le harcèlement téléphonique).

Vous avez été ghosté(e), que faire ?

Vous avez été ghosté(e) par votre crush, voire pire votre compagnon ? Vous pouvez lui envoyer un message en lui demandant une explication. Mais si vous n'avez pas de réponse, n'insistez pas. Au vu de son comportement et de sa lâcheté, cette personne ne vous méritez pas. Et vous trouverez ici plusieurs conseils pour surmonter la séparation.

Vous êtes ghostbusté(e), que faire ?

Vous avez ghosté cette fille que vous aviez matché sur Tinder ou ce mec à qui vous parliez sur Instagram, et depuis, il ou elle ne cesse de vous contacter ? La prochaine fois, vous y réfléchirez à deux fois avant de disparaître et envisagerez peut-être de rompre avec honnêteté. En attendant, si vous ne voulez vraiment pas vous expliquer, bloquez la personne sur toutes les plateformes pour ne plus être embêté.

Attention à ce que le ghostbusting ne devienne pas du harcèlement / Crédit : Unsplash

Sources :
Qu'est-ce que le ghostbusting, la revanche amoureuse des victimes de ghosting ?
Qu'est-ce que le ghostbusting ? Cette technique qui va faire regretter votre crush de vous avoir ghosté
Amour : le ghostbusting ou quand les victimes de ghosting se vengent

Bouton whatsapp