Rupture amoureuse : 10 choses à ne pas faire en cas de séparation

Bouton whatsapp

Vous vous apprêtez à vous séparer de votre partenaire ? Voici dix choses à ne pas faire en cas de rupture amoureuse.

Les histoires d’amour finissent mal, en général. Et ce ne sont pas les statistiques qui contredisent les Rita Mitsouko. Selon le Conseil économique, social et environnemental, un couple sur trois se sépare en France, que les partenaires soient concubins, pacsés, mariés, etc. Et il semblerait que ce soit majoritairement la femme qui prenne l’initiative de la rupture amoureuse (dans le cas d’un couple hétérosexuel, évidemment). Initiative qui demande du courage, comme l’analyse Jean Van Hemelrijck, psychologue auteur du livre La Malséparation : « Nous sommes quotidiennement matraqués de messages qui chantent les louanges de la conjugalité. Inévitablement, cette pression rend l’étape de la séparation encore plus douloureuse qu’elle ne l’est habituellement. »

À voir aussi

Pourquoi ça fait si mal une rupture ?

« Il n’est jamais évident de se séparer, peu importe la manière », explique la psychologue Florence Millot, ajoutant : « La perte de l’autre, de ses repères, de ses habitudes, de ce que l’on connaissait et qui nous rassurait est dure à admettre. » Que l’on quitte ou que l’on soit quitté. « Mais au-delà de ses premiers jours de souffrance, certaines ruptures peuvent bien se passer si elles sont effectuées en bonne intelligence », continue-t-elle. Pour éviter de briser le cœur à celui ou celle qu’on a aimé, il y a quelques règles à respecter. Vous n’aimez plus votre compagne ou votre compagnon ? Vous avez été infidèle ou vous pensez que vous avez été trompé (il y a des signes qui ne mentent pas) ?

Vos emplois du temps ne sont plus compatibles ? Vous avez rencontré quelqu’un d’autre ? Ou la routine a eu raison de vos sentiments ? Bref, vous vous apprêtez à rompre avec votre partenaire ? Il y a des choses à ne surtout pas faire si vous vous préparer à vous séparer.

Rupture amoureuse : comment rompre en « bonne intelligence » ? / Crédit : Unsplash

Ce qu’il ne faut pas faire en cas de séparation

« Il est vraiment rare que l'on se quitte bien, car si on était bien, on ne se quitterait pas », disait l’auteur Marcel Proust. Mais ce n’est pas pour autant que vous ne devez pas essayer de vous quitter au mieux. Alors voici dix conseils (ou plutôt anti-conseils) si vous vous préparez à rompre, à mettre fin à votre relation : dix choses à ne pas faire en cas de rupture.

1. Rompre par message

« Si l’amour est un art difficile, la rupture l’est bien d’avantage », assurait l’écrivain Marc-André Poissant. Ce n’est cependant pas une raison pour reculer devant la difficulté, pour choisir la facilité en évitant la confrontation, en optant pour une rupture par message, que ce soit un sms, un mail, ou une lettre recommandée, bref tout moyen de communication esquivant le face à face (et avec toutes les technologies qui existent aujourd’hui, ils sont nombreux). Que votre histoire ait duré trois mois ou trois ans, que vous ayez été éperdument amoureux ou que vous ayez simplement passé de bons moments avec votre partenaire, qu’il s’agisse de votre première histoire d’amour ou que vous enchaîniez les relations, vous devez assumer votre décision. Et votre compagnon ou votre compagne mérite une discussion, une explication plus longue que les quelques caractères d’un texto. Votre moitié doit pouvoir vous répondre, vous poser des questions, vous partager son sentiment.

2. Disparaître

De l’anglais « ghost » qui signifie « fantôme », le ghosting est une manière moderne mais surtout cruelle de rompre avec quelqu’un. La personne disparaît simplement de la vie de son ou sa partenaire, sans explication (même pas un message). Il s’agit d’une façon très lâche de se séparer. Un étude américaine menée en 2018 sur 1300 participants publiée dans le Journal of social and personnal relationships, vingt-cinq pour cent des interrogés auraient déjà ghosté, et vingt pour cent aurait déjà été ghosté. Mais ce n’est pas parce que c’est une pratique répandue que vous devez suivre la tendance. Et le curving, nouveau mode de rupture moins radical mais tout aussi atroce, n’est pas plus respectable : il s’agit d’une disparition progressive avec des interactions (sur les réseaux sociaux le plus souvent) de plus en plus distant. Choisissez plutôt la rupture amoureuse old-fashionned, en face à face.

Le ghosting et le curving, façon moderne de rompre / Crédit : Unsplash

3. Se séparer dans un lieu public

Vous avez surement déjà assisté à une dispute de couple, voire à une rupture, à une terrasse de café ou de restaurant. Et si vous vous êtes senti gêné, imaginez l’embarras de la personne quitté aux yeux de tous. Avez-vous vraiment envie de faire subir ça à la personne que vous avez aimé ? Effectivement, les accès de rage et les excès de violence sont réduits dans un lieu public, et c’est surement pour ça que vous avez imaginé rompre au rayon chips de votre supermarché ou à l’arrêt de bus en heure de pointe. Mais si votre compagnon ou votre compagne a vraiment envie de répliquer, ce n’est pas les regards de la caissière ou de l’adolescent qui a raté son bus qui l’empêcheront de vous dire vos quatre vérités. Alors acceptez de vous confronter à la réaction de votre moitié.

4. Rompre bourré

Vous avez peur, vous n’avez pas le courage de lui avouer que vous voulez mettre fin à votre couple et vous pensez que vous l’aurez après avoir ingurgité une bouteille de vin ou une série de shot de téquila? Détrompez-vous. Oui, l’alcool vous désinhibera et vous permettra de dire facilement ce que vous pensez à votre compagnon ou votre compagne. Pas sûr cependant qu’il ou elle vous prenne au sérieux, et attendez-vous à une discussion compliquée le lendemain matin (avec la gueule de bois en prime, ça n’aide pas). Et même si votre partenaire vous écoute et vous croit alors que vous êtes bourré, vous ne pourrez certainement pas répondre clairement à ses questions, et vous risquez de fortement l’énerver par votre comportement et votre irresponsabilité. Une rupture amoureuse est une décision importante à acter en toute lucidité.

5. Attendre un faux pas de son partenaire

Car vous pouvait attendre longtemps. Si l’idée de vous séparer à émergée il y a déjà quelques temps, si vous savez désormais que vous ne voulez plus être en couple avec votre moitié, vous n’avez aucune raison de reculer l’échéance. Bien sûr, une rupture amoureuse doit être murement réfléchie, d’autant plus si les couples forment une famille, ont des enfants. Mais si votre décision est prise, n’attendez pas une infidélité de votre compagnon ou votre compagne ou un mensonge pour vous dédouaner de votre responsabilité dans la séparation. N’ayez pas peur d’assumer votre décision.

N’ayez pas peur de quitter votre moitié, si votre décision est prise, assumez-la / Crédit : Unsplash

6. Provoquer une dispute (pour provoquer la rupture)

« On a bien de la peine à rompre quand on ne s’aime plus », disait François de La Rochefoucauld. L’érosion des sentiments est souvent perçue par les couples comme une raison insuffisante pour rompre. Et pourtant, qu’y a-t-il de plus pertinents que de quitter la personne que l’on aime parce qu’on ne l’aime plus justement ? Pas besoin d’aller chercher plus loin. Et surtout, pas besoin de provoquer une dispute pour entraîner la séparation. Quelles que soient les raisons qui vous poussent à quitter votre compagnon ou votre compagne, elles sont certainement légitimes et suffisantes. Optez pour l’honnêteté. Et le calme. Une dispute n’est jamais propice à une discussion posée sur ses sentiments.

7. Trouver des excuses

« Une illusion de moins, c’est une vérité en plus », disait sagement Alexandre Dumas. Pour les mêmes raisons que vous n’avez pas besoin de provoquer une dispute pour vous séparer, vous n’avez pas besoin d’imaginer des excuses. Choisissez la vérité. Votre moitié le mérite, et vous aussi. Ayez confiance en vos sentiments, votre ressenti: vous pensez que votre amour est terminé, que votre relation ne doit pas continuer, que votre couple n’a plus de sens? Dites-le. Et peut-être que vous serez surpris de la réaction de votre partenaire.

8. Rejeter la faute sur l’autre

Si vous quittez votre moitié, c’est que vous avez une raison de le faire, une explication. Soyez honnête avec votre compagnon ou votre compagne. Et ne rejetez pas la faute sur l’autre. Il y a de fortes chances que vous soyez tous les deux responsables de l’érosion de votre couple, votre relation, votre histoire. « Se séparer, ce n’est pas quitter quelqu’un c’est se quitter tous les deux », indiquait très justement Sacha Guitry, soulignant la responsabilité mutuelle des partenaires en cas de rupture amoureuse. En effet, ce n’est pas celui qui quitte qui est entièrement responsable, mais ce n’est pas non plus entièrement la faute de celui qui est quitté.

Quels sont les signes d'une rupture définitive ? / Crédit : Unsplash

Si vous décidez de rompre, c’est surement que vous avez des reproches à faire à celui ou celle qui a été votre moitié. Dans ce cas, optez pour une communication positive. Utilisez « je » plutôt que « tu », explique le psychiatre Christophe Fauré, auteur du livre Le couple brisé : de la rupture à la reconstruction de soi. Par exemple: ne dites pas « tu ne me regardes plus » mais « j’ai besoin de me sentir aimé et regardé ».

9. Ne pas donner d’explication

« Je suis venu te dire que je m’en vais et tes larmes n’y pourront rien changer », chantait Serge Gainsbourg. Ça a le mérite d’être clair, mais pas suffisant. Votre partenaire mérite de savoir pourquoi vous le ou la quittez. Sans être blessant, sans rejeter la faute sur l’autre, vous pouvez (devez) lui dire pourquoi vous avez pris la décision de rompre. Cela vous aidera tous les deux à avancer après la séparation.

10. Faire une pause

Les fans de Friends savent très bien qu’un « break » n’est pas la solution pour sauver un couple. La question que vous devez vous poser est: est-ce que vous voulez rompre parce que vous ne savez pas comment trouver une solution à vos problèmes de couple, à la crise à laquelle vous faites face, à la période compliquée que vous vivez, ou est-ce que vous voulez vraiment en terminer de votre histoire, tourner la page, fermer le livre ? Si vous savez que vous ne pourrez pas arranger la situation, inutile de faire une pause. Cela ne fera que retarder l’échéance. Et si vous décidez de faire un break, faites vraiment en sorte de régler vos problèmes. « Si on se contente de modifications superficielles qui ne posent pas à plat les dysfonctionnements au sein du couple, c’est comme repeindre à neuf un meuble rongé par les vers: au premier choc, il s’écroule ! Si rien n’est travaillé en profondeur dans la relation, en faisant l’effort d’explorer courageusement les raisons de ce désir de rupture, les problèmes restent fondamentalement inchangés », explique Christophe Fauré.

La pause n’est pas vraiment une solution : la preuve avec Rachel et Ross / Crédit : Unsplash

Et après la rupture ?

« Dans toutes les blessures définitives de l’amour, qu’on appelle aussi rupture, le seul médicament capable de faire effet s’appelle le temps», assure le romancier Paul Coelho. Effectivement, après une séparation, il faut se donner le temps de faire le deuil du couple, de la relation, d’accepter les émotions ressenties, souvent similaire à celle du deuil.

Les cinq étapes du deuil amoureux

Après la première rupture, la première étape est le choc qui accompagne la mort du couple. Que l’on soit quitté ou que l’on quitte. La séparation bouscule le quotidien, d’autant plus si les partenaires vivaient ensemble, s’ils étaient mariés ou s’ils avaient des enfants. Surmonter un divorce est évidemment plus compliqué que se remettre d’une rupture après une relation de trois mois. Mais, peu importe la relation, la rupture est synonyme de changement brutal, de chamboulement. Et donc très souvent de chagrin et de tristesse. D’autant plus qu’il faut retrouver sa place dans le monde, dans la vie, dans le quotidien, sans l’autre. L’étape suivante est le sevrage, comme pour une drogue. Il faut s’habituer à l’absence de son compagnon ou sa compagne, son mari ou sa femme, à la solitude. Et comme pour une addiction, elle s’accompagne du manque, de l’agitation, de la douleur et de l’envie de retrouver son ancien conjoint.

Vient également la colère. La colère de ne pas avoir su garder son compagnon ou sa compagne, la colère de ne pas avoir réussi à sauver la relation. Souvent, l’ex est épargné, voire idéalisé pendant la phase de colère. Et c’est la confiance et l’estime de soi qui en prenne un coup. Puis arrive le changement. Boostée par la colère, la personne en deuil va s’activer, se démener pour sortir de la torpeur, la souffrance et de la tristesse. Et c’est cette étape qui va entrainer la dernière: l’acceptation de la rupture. Et ainsi, la possibilité de passer à autre chose, et pourquoi pas d’imaginer une nouvelle histoire. Mais pour cela, il ne faut pas brûler les étapes du deuil amoureux.

Respecter les étapes du deuil amoureux pour arriver à tourner la page / Crédit : Unsplash

Rupture amoureuse : accepter la tristesse

Pour digérer une rupture, il est important d’accepter les émotions (même négatives comme la tristesse et la colère) que l’on ressent. « Il est important de ne pas les éviter », assure la psychologue clinicienne Lisa Letessier, auteure des livres La Rupture amoureuse et Le mensonge dans le couple. Elle ajoute: « Il faut passer par le chagrin pour faire son deuil. Et donc accepter de ne pas être bien pendant un moment. La première étape, c’est d’accueillir ses émotions désagréables. » Son conseil ? Se divertir pour penser à autre chose, s’entourer de ses proches et ses amis, tout en continuant à pleurer dans son canapé comme Bridget Jones« Il faut arriver à trouver un équilibre. D’un côté, parvenir à se changer les idées et de l’autre, rester seul avec soi-même, pour prendre du temps pour penser à soi et aussi à son ex. » Et si cela tous ces conseils ne suffisent pas, découvrez ici des astuces pour oublier votre ex.

Sources :

Comment accepter une rupture

Rupture : comment éviter que ça tourne mal

Rupture amoureuse : et si on réapprenait à se quitter

Rupture amoureuse : les femmes se réinventent, les hommes se recasent

Après le ghosting, voici le curving : êtes-vous victime de cette pratique

Rupture : cinq clés pour rebondir

Comment faire son deuil amoureux

Bouton whatsapp