Attention, l'arnaque de la « fausse urgence familiale » débarque en France

Bouton whatsapp

Attention, une nouvelle arnaque par sms commence à sévir dans l’Hexagone. Par chance, cette escroquerie est facilement détectable.

Dans un message publié sur Twitter, le site Signal-Arnaques alerte sur une nouvelle escroquerie par sms qui commence à se répandre en France.

À voir aussi

Crédit Photo : image d'illustration / istock

«L’arnaque à l’urgence familiale», qu’est-ce que c’est ?

Cette dernière, intitulée «l’arnaque à l’urgence familiale», est très populaire dans les pays anglophones, notamment en Australie, et vise surtout les parents. Comme l’explique la plateforme communautaire, elle se présente principalement sous le faux message de détresse suivant :

«Bonjour maman/papa. Mon téléphone est cassé, voici mon nouveau numéro». Cette information a pour but d’inquiéter les destinataires avant de les inviter à contacter la personne par WhatsApp avec un nouveau numéro inconnu.

Crédit Photo : image d'illustration / istock

Une fois cette étape terminée, l’escroc qui se fait passer pour «l’enfant» réclame une somme d’argent en urgence pour pouvoir s’acheter un nouveau téléphone. Le but ? Obtenir les coordonnées bancaires de la victime.

Signal-Arnaques rappelle que cette arnaque a déjà fait de nombreuses victimes en Australie, où elle est connue sous le nom de «Hi mum». Selon un député australien, les malfrats auraient soutiré plusieurs millions de dollars.

Les gestes à suivre pour la détecter

Par chance, cette arnaque est facilement détectable, explique le site : «En cas de message d’alerte, essayez de rester calme et appelez la personne sur le numéro qu’elle dit avoir perdu. Si ça ne répond pas, contactez une personne susceptible d’être avec elle. Cela suffira généralement à dissiper vos doutes».

En cas de doute, il est conseillé d’alerter les forces de l’ordre. En France, des arnaques similaires se multiplient sur les réseaux sociaux et touchent principalement les personnes âgées.

«On a beaucoup vu ce type de méthode utilisée depuis plusieurs années sur Facebook à l’aide d’usurpation de profils. C’est aussi une technique très prisée lors de piratage d’e-mails. Il y avait eu une vague du genre en 2018 chez les utilisateurs Orange».

Source : BFMTV
Bouton whatsapp