Elle continue de boire de l'alcool alors qu'elle allaite son bébé, et elle assume

Bouton whatsapp

Assumant son choix, une maman a récemment expliqué qu'elle allaitait son bébé tout en continuant de boire de l’alcool.

Boire ou allaiter, il faut choisir !

Ceci n’est pas un slogan mais bien le dilemme auquel sont confrontées de nombreuses mamans qui aimeraient parfois s’accorder quelques verres pour décompresser, mais qui n’osent pas car elles allaitent leur bébé.

Il faut dire que boire de l’alcool pendant l’allaitement est rarement conseillé et de nombreuses mères de famille préfèrent éviter pour ne pas faire courir de risques à leurs enfants.

Toutefois, certaines n’ont que faire de cette recommandation et continuent de boire des boissons alcoolisées alors qu’elles allaitent leurs enfants.

Illustration avec Lauren McLeod, une mère de famille australienne qui assume ce choix.

Crédit photo : @the.lauren.mcleod

Elle allaite et boit de l'acool en même temps

Habituée à partager ses expériences aux 5 000 abonnés qu’elle totalise sur Instagram, cette jeune maman originaire de Perth allaite ainsi son fils Bowie et sa fille Tigerily, âgés respectivement de 5 et 2 ans, tout en buvant un peu d’alcool.

Peu avant Noël, elle a d’ailleurs publié un cliché sur lequel elle boit un verre de vin tout en allaitant sa fille.

Crédit photo : @the.lauren.mcleod

« Si vous êtes une maman qui allaite, vous n’êtes pas obligée de vous abstenir de boire de l’alcool », écrit-elle en légende de cette photo avant de révéler quelques informations sur le sujet.

Interrogée par le site internet Tyla, Lauren assume et explique son point de vue.

« Je veux simplement que les femmes qui allaitent sachent que si elles veulent boire un verre de temps en temps pendant l'allaitement, elles peuvent le faire », affirme-t-elle ainsi.

« Il y a beaucoup d'idées fausses sur la consommation d'alcool pendant l'allaitement, donc j'encourage toujours les personnes qui allaitent à faire leurs propres recherches auprès de sources crédibles, afin qu'elles puissent prendre une décision éclairée sur le fait de savoir si elles se sentent à l'aise ou non », ajoute-t-elle.

« Beaucoup de gens supposent probablement que l'alcool passe directement dans le lait maternel et rendra le bébé ivre (…) Ou bien ils pensent qu'un parent qui allaite va s'enivrer et faire du mal à son enfant, ce qui n'est pas du tout le cas », poursuit la jeune femme dans un autre média.

Et de conclure : « Beaucoup ne réalisent pas à quel point l'alcool est inoffensif lorsqu'il est consommé de manière responsable ».

Pour rappel, les recherches montrent qu'environ cinq à six pour cent de la quantité d'alcool présente dans le sang de la mère passerait dans celui du bébé lors de l’allaitement.

Selon l'organisation indépendante Foundation for Alcohol Research and Education, il est conseillé d'attendre au moins deux heures après chaque verre avant d'allaiter, afin de s'assurer que le lait ne contienne pas d'alcool.

Bouton whatsapp