La lettre que ce père s'est écrit à lui-même rappelle que les mamans sont les véritables super-héroïnes du quotidien

1 352partages
Bouton whatsapp

On ne le dira jamais assez, faire durer une relation de couple est un combat de chaque instant. Et généralement, on constate que le fait de devenir parent a tendance à augmenter cette difficulté. Les futurs pères ont un rôle important à jouer pour faire en sorte que le couple reste solide, uni et qu’il s’épanouisse à l’arrivée d’un enfant.

Crédit : Ted Gonder / Facebook

En ce sens, Ted Gonder, un jeune papa de trois enfants, s’est écrit une lettre à lui-même pour se rappeler qu’il fallait faire tout ce qui est en son pouvoir afin d’être chaque jour un meilleur partenaire et surtout se souvenir à quel point sa femme a besoin de sentir son amour et son soutien au quotidien.

Cette lettre particulièrement touchante, divisée en cinq points, vise à donner quelques conseils à tous les hommes qui s’apprêtent à devenir papa dans le but de rendre chaque foyer un peu plus serein.

Une lettre sous forme de conseils

À travers cette lettre, du haut de ses 29 ans, Ted Gonder se penche avec recul sur le changement de vie qu’il a connu depuis qu’il a 3 enfants sous sa responsabilité. Le jeune homme met sur papier ce qu’il a appris durant la période pendant laquelle il a découvert la paternité et la relation qu’il entretient avec sa compagne.

Il prend le rôle de son propre interlocuteur et écrit ce qu’il dirait à la personne qu’il était lorsqu’il avait 24 ans et n’avait alors aucun enfant. Une manière inédite de partager son expérience et d’éviter aux autres les erreurs qu’il a pu faire.

Crédit : Ted Gonder / Facebook

Voici sa lettre :

« J’ai maintenant 29 ans et j'ai trois enfants avec ma femme Franziska, qui les a tous portés et mis au monde comme une pro. Voici ce que je dirais à mon moi sans enfant de 24 ans sur la façon d'être un partenaire de soutien pendant la phase où l'on va devenir parent :

1. Ma femme a porté le bébé dans son ventre pendant 9 mois. Alors portez le bébé sur votre ventre pendant 9 mois dès que vous le pouvez. Non seulement cela l'aide à se rétablir, mais cela vous lie à votre enfant plus que vous ne pouvez l'imaginer.

2. Votre femme allaite et, bien que ce soit beau et satisfaisant pour elle, c'est épuisant. Alors vous changez toutes les couches que vous pouvez. À partir de la couche n°1. Vous vous remettrez vite de la grossièreté. Et vous éviterez les déséquilibres et le ressentiment dans la relation. Ainsi, lorsque toutes les amies de votre femme se plaindront de l'absence et du manque de soutien de leurs maris, votre femme sera fière de vous.

3. Faites-lui du café décaféiné tous les matins. Même si elle le laisse froid et oublie de le boire la plupart des matins parce qu'elle s'endort pendant que vous travaillez ou plus tard que vous emmenez les enfants à l'école ou à la crèche. Elle a passé la nuit à nourrir le bébé, alors aidez-la à commencer sa journée d'une manière qui l'aide à se remettre sur pied.

4. Dites-lui qu'elle est belle et aidez-la à le voir dans les moments où elle se sent le plus critique envers elle-même et désespérée par son corps. Rappelez-lui les moments où elle a atteint des objectifs dans le passé. Rappelez-lui qu'elle est une super-héroïne. Elle a littéralement déplacé tous ses organes et pris 20 kilos pour vous donner un enfant qui sera un cadeau pour vous pour le reste de votre vie. Aidez-la à dépasser ses problèmes d'image corporelle et à rester concentrée sur un objectif positif, un jour après l'autre.

5. Acceptez la chaleur. Les hormones sont folles, tant avant qu'après la naissance. Elle ne sera pas toujours elle-même et dira parfois des choses qu'elle ne dirait pas si elle n'avait pas l'impression d'avoir la gueule de bois, de boire de la caféine et d'être sous stéroïdes tous les jours. N'oubliez pas que votre travail consiste à être son roc dans tout cela, alors endurcissez-vous et gardez le sens des proportions lorsque sa langue est plus acérée que ce que vous savez être sa réelle intention. La normalité reviendra bientôt et vous voulez qu'elle vous soit reconnaissante d'avoir tenu le coup alors qu'elle ne l'était pas, et non qu'elle vous en veuille et soit déçue que vous ayez détourné ses émotions en faisant de ses problèmes les vôtres.

Partagez avec les futurs papas dont vous pensez qu'ils bénéficieraient de la lecture. »

Crédit : Ted Gonder / Facebook

Crédit : Ted Gonder / Facebook

Crédit : Ted Gonder / Facebook

Ces mots pleins de bienveillance ont eu un énorme retentissement sur les réseaux sociaux et en particulier sur Facebook. En effet, le post publié par Ted Gonder a été liké plus de 73 000 fois et partagé par 60 000 personnes. Qu'en pensez-vous ?

Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter