Jugée dangereuse et intrusive, cette nouvelle application cartonne chez les ados !

Bouton whatsapp

Depuis début avril, une nouvelle application baptisée Ten Ten fait fureur chez les adolescents, au point de s’inviter dans les salles de classe au grand dam des enseignements.

C’est la nouvelle star des cours de récréation ! Sur leur smartphone, tous les adolescents ont succombé à la tentation d’installer Ten Ten, une application disponible depuis le 4 avril. Pour avoir une idée de l’engouement qu’elle suscite, l’application mobile est numéro un sur l’App store et le Google Play store dans la catégorie “réseau social” avec plus d’un million de téléchargement.

Cependant, il ne s’agit pas vraiment d’un réseau social mais d’un nouvel outil de communication. En effet, Ten Ten permet de discuter avec vos amis n’importe où et n’importe quand d’une manière très directe et éphémère. En d’autres termes, votre téléphone se transforme en talkie-walkie.

Crédit photo : Ten Ten

Sur l’application, un simple bouton permet d’envoyer un message vocal en direct. Ce message est instantanément joué sur le haut-parleur du destinataire, à condition que ce dernier soit connecté. En revanche, le message sera quand même lu si votre écran est verrouillé ou si l’application est fermée. Vous l’aurez compris, si vous l’avez, vous êtes exposés à recevoir un message vocal à n’importe quel moment.

Ten Ten, outil de canular dans les salles de classe

Un aspect intrusif qui se retrouve également dans la politique de confidentialité de l’application puisque Ten Ten collecte les données personnelles des utilisateurs, des noms aux numéros, en passant par les préférences de contact, votre adresse IP ou votre localisation. En revanche, les conversations sont éphémères et disparaissent aussitôt lues, ce qui les rend impossible à stocker.

Crédit photo : Ten Ten

Ces dernières semaines, le phénomène a commencé à prendre de l’ampleur dans les salles de classe, rendant fou les enseignants. L’application est devenue populaire chez les jeunes car de nombreux collégiens et lycéens l’utilisent pour faire des canulars pendant les cours. Cependant, ces canulars mènent souvent à des expulsions de classe ou à des moments d’embarras pour celui ou celle qui reçoit un message vocal instantané.

Le seul moyen de ne pas recevoir de message intempestif, il faut mettre le téléphone en mode avion ou l’éteindre. Une mesure que certains profs ont déjà mis en place après avoir découvert l’existence de Ten Ten.


Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef