Ce père trisomique dont le fils est devenu médecin prouve qu'avec beaucoup d'amour, tout est possible

Bouton whatsapp

Une idée fausse très répandue au sujet des personnes atteintes de trisomie 21 est qu'elles ne peuvent pas avoir d'enfants. Les femmes trisomiques peuvent tout à fait porter des enfants et, dans des cas extrêmement rares, les hommes peuvent aussi devenir pères. Jad Issa, un homme atteint de cette maladie, a non seulement accueilli un enfant avec sa femme, mais il l'a également élevé pour qu'il devienne médecin.

Crédit : saderissa / Instagram

À voir aussi

La belle histoire de cette famille syrienne qui prouve qu'il n'y a rien de plus puissant que le pouvoir de l'amour d’un parent pour son enfant, peu importe son origine, son statut social, ses revenus ou sa couleur de peau. Et c’est sans doute cette enfance épanouie accompagnée par un entourage exemplaire qui a permis au jeune garçon de réussir dans la vie. Comme quoi, quand il y a de l’amour, on peut se battre contre le déterminisme social.

Lorsque le fils de Jad, Sader, est né, il a été accueilli dans la famille et choyé, comme n'importe quel autre enfant le serait normalement dans un foyer aimant. Sader a récemment confié qu'il se souvenait s'être senti très aimé quand il était enfant et que son père passait du temps avec lui à faire de la lutte, des combats de pouce et bien d'autres jeux. Cette relation normale a aussi pu se mettre en place grâce à l’accueil de la communauté locale qui a toujours soutenu la famille et l'a acceptée telle qu'elle est.

Ayant de grands rêves pour son fils, Jad, qui travaillait dans un moulin à blé, a commencé à économiser de l'argent pour son université. Il a fait tout ce qui était en son pouvoir pour soutenir sa famille et, selon Sader, le travail acharné de son père et son engagement à lui offrir le meilleur avenir possible l'ont incité à bien étudier et à devenir médecin. « Je pense que j'aurais été beaucoup moins enthousiaste dans la vie et beaucoup moins passionné par ce que je fais si je n'avais pas eu ce père si spécial » a-t-il écrit en légende d'une photo avec son père.

Crédit : saderissa / Instagram

Crédit : saderissa / Instagram

Une famille qui brise les idées reçues sur la trisomie

Sader est maintenant dentiste, ce qui est l'une des carrières les plus intéressantes et les mieux rémunérées en Syrie, et le bonheur de Jad est sans limite. Lorsque son fils était encore étudiant, Jad se présentait aux nouvelles personnes qu’il rencontrait en commençant par dire « mon fils est médecin », non pas parce qu’il voulait faire comprendre que le sien était meilleur que les autres ni par pur égocentrisme, mais simplement car son immense fierté l’obligé à le mettre en avant. En voyant le parcours incroyablement touchant de cette famille, on peut dire qu’elle est la preuve vivante que les stéréotypes sont faits pour être brisés.

À propos de la relation entre ses parents, Sader a expliqué que, bien qu'ils soient ensemble depuis des décennies, l'amour entre sa mère et son père est encore aussi fort que s'ils s'étaient mariés hier. Ils comprennent parfaitement les besoins de l'autre. Ils aiment se promener ensemble et parfois, ils restent assis et discutent pendant des heures. Le jeune médecin attribue surtout le mérite de sa réussite à son père et admet qu'il est aussi fier de son papa que ce dernier l’est de lui.

Crédit : saderissa / Instagram

Crédit : saderissa / Instagram

Crédit : saderissa / Instagram

Voilà une histoire positive qui fait chaud au cœur !

Source : Bright Side
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter