« L'arnaqueur de Tinder » : qu'est-ce que le système de Ponzi ?

Bouton whatsapp

Ces dernières semaines, le documentaire « L’arnaqueur de Tinder » a fait couler beaucoup d’encre. L’individu qui se fait appeler Simon Leviev aurait eu recours au célèbre système de Ponzi pour escroquer des femmes à travers l’Europe. Mais qu’est-ce donc ?

Vous n’y avez sûrement pas échappé ! Récemment, « L’arnaqueur de Tinder » a défrayé la chronique, notamment parce que le principal mis en cause est toujours en liberté et continue d’adopter sa fausse identité, Simon Leviev.

À voir aussi

Netflix

Par ailleurs, la vraie famille Leviev, responsable d’une société de diamants, a annoncé avoir porté plainte contre Shimon Hayut pour avoir usé de leur nom à des fins de fraude et d’escroquerie.

Si vous avez regardé le documentaire, vous avez pu entendre, à un moment, l’un des intervenants que la méthode adoptée par Simon Leviev était proche du fameux système de Ponzi. Mais quel est donc ce stratagème ? On vous l’explique !

Le système de Ponzi, ou comment créer une pyramide d'investisseurs

Un système de Ponzi, aussi appelé « Pyramide de Ponzi » ou « chaîne de Ponzi », est un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par de nouveaux investisseurs.

Ce montage financier atteint sa limite lorsque les sommes procurées par les nouveaux entrants ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des clients. En d’autres termes, lorsque le nombre de « nouveaux investisseurs » se réduit, les anciens « investisseurs » ne peuvent plus être rémunérés. Et c’est lorsque cette pyramide s’écroule que l’escroquerie est mise au grand jour.

Ce stratagème frauduleux tient son nom de Charles Ponzi, un escroc italien qui est devenu célèbre après avoir mis en place une opération fondée sur ce principe à Boston dans les années 1920. Il promettait à l'investisseur un intérêt de 50% en 90 jours. Les profits étaient censés provenir d'une spéculation sur des coupons-réponses. La bulle va croître tellement rapidement qu'elle va aussitôt éclater. Environ 40 000 personnes avaient investi en tout 15 millions de dollars, dont seulement un tiers leur fut redistribué, bien loin des 50% d'intérêt promis.

On peut donc aisément comprendre comment fonctionnait Simon Leviev, à travers le documentaire, même s'il ne s'agissait là en aucun cas de l'investissement financier. Il misait surtout sur l'investissement sentimental pour piéger ces victimes. Sa personne, en tant que «gentleman» représentait l'investissement. Il menait un train de vie très luxueux, payé en réalité par des femmes qu’il avait rencontré auparavant. Ces femmes, qui étaient amoureuses, pensaient lui donner de l’argent pour le sauver de « ses ennemis » mais finançaient en fait ce train de vie.

Netflix

Ce train de vie lui permettait de faire de nouvelles rencontres et de gagner la confiance de nouvelles femmes, qui se retrouvaient ensuite à lui donner de l’argent, et ainsi de suite… jusqu’à la révélation.

Dès que cette chaîne s’est rompue, Simon Leviev se plaignait alors de ne plus avoir un sou et de vivre comme un SDF, avant d’être arrêté en Israël et de purger une peine de 5 mois pour une autre affaire de fraude.

Bouton whatsapp