« L'arnaqueur de Tinder » sort du silence et donne sa version des faits sur le documentaire de Netflix

975partages
Bouton whatsapp

Depuis sa sortie sur Netflix le 2 février, le documentaire L’arnaqueur de Tinder a déjà été vu plus de 50 millions de fois. Un véritable phénomène qui présente, via les témoignages de trois femmes - ses victimes -, l’escroc et menteur hors pair qu'est Simon Leviev. Deux semaines après les révélations chocs du documentaire, le principal intéressé sort du silence et livre sa version.

Capture d'écran. Crédit : Inside Edition

C’est une interview « exclusive » qu’a réussi à obtenir Inside Edition. La chaîne américaine a dévoilé la bande-annonce aux airs de blockbuster hollywoodien de celui qui s’est fait connaître sous le nom de Simon Leviev sur Tinder. L’interview, réalisée en duplex depuis Tel-Aviv où Shimon Hayut, de son vrai nom, réside, sera diffusée en deux parties, lundi et mardi sur Inside Edition.

Le jeune homme de 31 ans y donne sa version des faits, martelant comme excuse « j’étais juste un célibataire qui cherchait à rencontrer des filles sur Tinder », comme on peut le voir dans l’extrait. Alors qu’il a extorqué près de 10 millions de dollars estimés à de jeunes femmes à la recherche du grand amour, celui qui se faisait passer pour l’héritier d’un riche diamantaire israélien rétorque, catégorique, « je ne suis pas l’arnaqueur de Tinder. Je ne suis pas ce monstre ».

Un escroc jamais condamné pour ses méfaits

Le documentaire s'appuie sur l’histoire de trois jeunes femmes qui a fait ensuite l’objet d’une enquête publiée dans le journal norvégien Verdens Gang en 2019. L’arnaqueur de Tinder s’est inspiré de l’enquête pour mettre à jour cette vaste arnaque.

Simon Leviev, sous ses faux airs de gentleman, extorquait des milliers de dollars à des femmes qu’il rencontrait sur l’application Tinder et à qui il faisait croire qu’il les aimait. Avec cet argent, l’escroc menait une vie de luxe et en faisait profiter ses futures victimes. Pourtant, Simon Hayut se voit autrement : « Je suis le plus grand gentleman au monde. Je ne suis pas une fraude, je ne suis pas quelqu’un de faux. Les gens ne me connaissent pas, donc ils ne peuvent pas me juger », assène-t-il en interview.

Ce dernier a refusé de prendre part au documentaire de Netflix aux côtés de trois de ses nombreuses victimes. Désormais, il souhaite livrer son point de vue en décrédibilisant L’arnaqueur de Tinder : « Ils le présentent comme un documentaire mais en vérité, c’est un film totalement inventé », répond-il, sa compagne, la mannequin Kate Konlin, au soutien, pendant l’interview.

Simon Hayut a été condamné à 15 mois de prison pour fraude, en Israël mais a été libéré au bout de cinq mois. Jamais condamné pour ses escroqueries, l’arnaqueur a en revanche été banni de Tinder.

Source : Inside Edition
Bouton whatsapp