Que veut dire le pronom «iel»?

Bouton whatsapp

C’est le nouveau pronom qui a fait son entrée dans le dictionnaire. Mais connaissez-vous sa signification ?

Une nouveauté qui dérange. Depuis octobre dernier, le dictionnaire Le Robert compte un nouveau pronom neutre : “iel”. Si vous n’avez pas entendu parler de ce nouveau pronom non genré, cet article est fait pour vous ! Depuis quelques temps, la rédaction Démotivateur vous propose d’en apprendre davantage sur l’origine et la signification des mots d’argot qui sont en vogue. Démarrons sans plus attendre les explications sur “iel”.

À voir aussi

“iel”, définition officielle dans le dictionnaire

Fin octobre 2021, un nouveau pronom personnel a fait son entrée dans le service en ligne du dictionnaire français Le Robert. Pour expliquer ce que signifie le pronom “iel”, l’encyclopédie française donne la définition suivante : “Pronom personnel sujet de la troisième personne du singulier et du pluriel, employé pour évoquer une personne quel que soit son genre”.

En regardant de plus près à ce pronom, on comprend que “iel” est la contraction de “il” et de “elle”. L’emploi de ce pronom vise à ne pas donner le genre de la personne concernée. Cette dernière peut donc être masculin, féminin ou “non-binaire”, c’est-à-dire qu’elle ne se reconnaît ni dans le féminin, ni dans le masculin. Il existe différentes écritures possibles de ce terme. Par exemple, on peut écrire “iel” ou “ielle” au singulier. Quant à sa version au pluriel, on peut l’écrire “iels” ou “ielles”.

«iel», un nouveau pronom non genré - © iStock

“iel” et l’écriture inclusive

Le pronom neutre “iel” est un exemple d’écriture inclusive. Selon Le Manuel d’écriture inclusive proposé par l’agence de communication Mots-Clés, il s’agit d’un style d’écriture qui désigne “l’ensemble des attentions graphiques et syntaxiques permettant d’assurer une égalité des représentations entre les femmes et les hommes”. Voici quelques exemples : professeure, détenteur.trice, celleux, pansexuel.le, etc.

L’apparition de “iel” remonte à 2010. Le but de la création de ce pronom personnel ? Pallier un manque dans la langue française alors que les pays anglo-saxons ont le pronom “they”. Le terme anglais “they” était utilisé pour évoquer la neutralité du genre. En France, il n’y avait pas d’équivalence et il a donc été décidé de créer “iel”. Mais saviez-vous qu’il existe d’autres néo-pronoms français ? Certes ils sont moins répandus, mais ils existent. On retrouve donc : “ul”, “ulle”, “ol”, “olle”, “ael”, “aelle”, “ille”, “im”, “ellui”, “soi”, “elleux” et “euxes”.

“iel”, un pronom polémique

Fin octobre, lorsque “iel” est entré dans le dictionnaire en ligne du Robert a fait l’actualité. La raison ? De nombreux politiques ont critiqué ce choix. C’est le cas du ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Interrogé sur le sujet lors d’un déplacement officiel, il a déclaré qu’"on ne doit pas triturer la langue française, quelles que soient les causes". Il a également apporté son soutien à un autre homme politique, le député LREM François Jolivet, dans un tweet. "Je soutiens évidemment la protestation de François Jolivet. L’écriture inclusive n’est pas l’avenir de la langue française." Le député LREM s’est montré très critique dans une lettre adressée à l’Académie française le 16 novembre 2021, dénonçant une fois de plus l’écriture inclusive. “Quand un dictionnaire est un dictionnaire de référence - y compris pour nos enfants - on ne peut pas se permettre d’être dans une espèce d’inventivité qui n’a rien à voir avec ce qui est la langue, tout simplement”, expliquait-il sur le plateau de LCI.

Face à l’ampleur de la polémique, Charles Bimbenet, Directeur général des Éditions Le Robert, a défendu cet ajout précisant que depuis quelques mois, “les documentalistes du Robert ont constaté un usage croissant du mot ‘iel’”. “Le mot ‘iel’ a été discuté début octobre en comité de rédaction Le Robert, au cours duquel il a été décidé de l’intégrer dans notre dictionnaire en ligne. Si son usage est encore relativement faible, il est en forte croissance depuis quelques mois.” Pour arriver à cette décision, ses équipes ont fait une analyse statistique de vastes corpus de textes provenant de différentes sources. “C’est cette veille constante qui nous permet de repérer l’émergence de nouveaux mots, locutions, sens, etc”, explique-t-il, rappelant que “la mission du Robert est d’observer l’évolution d’une langue française en mouvement, diverse, et d’en rendre compte”. Il conclut son communiqué en informant que “Le Robert n’a pas été subitement atteint de ‘wokisme’ aigu, un mot ‘non transparent’ dont nous vous promettons bientôt la définition”.

Le pronom "iel", bientôt dans le dictionnaire papier ? - © iStock

Bientôt inscrit dans le dictionnaire papier ?

Aujourd’hui, la définition de “iel” est uniquement disponible dans la version en ligne du dictionnaire Le Robert. L’autre encyclopédie française Le Larousse a fait savoir qu’elle n’a pas l’intention d’intégrer le mot dans ses pages. Le pronom personnel pourrait peut-être intégrer l’édition 2022 du Robert, à l’instar d’autres mots en vogue comme “antivax” ou “vaccinodrome”. Une chose est sûre, le langage issu de l’écriture inclusive n’a pas fini de faire débat en France.

Pensez-vous que des mots comme "yomb" ou "chanmé" pourrait rentrer dans le dictionnaire ?  Découvrez plus d’autres articles de la rédaction expliquant les origines et significations de mots nouveaux. 

Bouton whatsapp