6 bienfaits du curcuma pour la santé

Bouton whatsapp

Avec cet article, découvrez six bienfaits méconnus du curcuma pour la santé.

Originaire d’Asie et appartenant à la même famille que le gingembre, le curcuma est une plante que l’on utilise généralement pour épicer nos mets.

À voir aussi

À la mode depuis une dizaine d’années dans nos cuisines, en raison de sa capacité à relever ou colorer les plats, le curcuma présente l’avantage d’avoir de nombreuses vertus pour la santé.

Des bienfaits que l’on vous détaille à travers ces quelques lignes.

Crédit photo : Flickr

Le curcuma, un anti-inflammatoire naturel

Beaucoup l’ignorent mais le curcuma possède des vertus anti-inflammatoires naturelles et est réputé pour renforcer la mobilité des articulations.

De fait, il aiderait également à réduire les douleurs articulaires provoquées par la polyarthrite, le rhumatoïde ou encore l’arthrose.

Il protège par ailleurs des maladies inflammatoires du foie ou de l’intestin.

Le curcuma agirait en prévention de certains cancers

Parmi les multiples vertus que l’on attribue au curcuma, il en est une qui fait appel à son pouvoir bienveillant pour l’organisme.

La plante préviendrait en effet de certains cancers !

Son efficacité contre l’inflammation et le stress oxydatif, qui est responsable de la dégénérescence des cellules, le curcuma permettrait ainsi de prévenir certains cancers de type ORL, sein ou encore poumon.

« La curcumine, présente dans le curcuma, possède même des effets positifs dans le traitement de certains cancers. En Chine, on l’emploie pour traiter les premières phases du cancer du col de l’utérus, en parallèle des traitements allopathiques habituels », explique ainsi la naturopathe Christine Calvet, dans les colonnes de Femmes Actuelles.

Le curcuma aurait des effets positifs sur le cerveau

Associée à la turmérone (un autre composant du curcuma), la fameuse curcumine aurait des effets positifs sur le cerveau.

Comme l’explique Christine Calvet, il s’agit en effet d’une « molécule prometteuse pour régénérer des cellules endommagées du cerveau (…) plus particulièrement dans la maladie d’Alzheimer ».

Ainsi, selon la naturopathe, le curcuma « détruit les plaques de protéines responsables de la dégénérescence de certaines cellules cérébrales (en gênant la transmission des informations), tout en prévenant leur formation ».

Crédit photo : Wikimedia Commons

Le curcuma, une arme efficace contre le cholestérol

À l’image d’autres épices, comme le poivre ou la coriandre, le curcuma peut être bénéfique contre le mauvais cholestérol.

Il n’a « pas un effet direct sur le cholestérol mais il est intéressant chez les personnes qui en ont », explique ainsi Christine Clavet. Il contribue en effet à diminuer « le taux de triglycérides en réduisant le taux de sucre et il aide aussi à maintenir le taux de mauvais cholestérol bas », précise la naturopathe.

Il peut être par ailleurs consommé en complément d’un traitement adapté aux personnes diabétiques.

Le curcuma soulage les troubles digestifs

Qui dit curcuma dit bon estomac ! 

La plante serait en effet un bon remède contre les troubles digestifs et c’est l’OMS « herself » (Organisation mondiale de la santé) qui l’a reconnu !

« En plus d’apaiser les maux d’estomac, il optimise les fonctions biliaires perturbées qui peuvent notamment être la cause d’une constipation, et il améliore la qualité des muqueuses perméables intestinales », confirme ainsi Christine Calvet.

Crédit photo : DR

Le curcuma est riche en vitamines

Dernier atout du curcuma et pas des moindres, sa teneur en vitamines !

Il est ainsi riche en fer, en manganèse, en potassium, en vitamine C et B6.

De fait, il est excellent pour la santé quand il est consommé régulièrement.

Bouton whatsapp