Une épidémie de bronchiolite « de grande ampleur » est sur le point d'arriver

561partages

Les professionnels de santé sont unanimes : une épidémie de bronchiolite est à prévoir cet hiver.

Toux sèche, gêne respiratoire, respiration rapide et sifflante, fièvre… La bronchiolite s’apprête à faire son grand retour cet hiver. C’est en tout ce qu’affirme le Conseil scientifique français dans son dernier avis : « L’épidémie de bronchiolite pourrait être de grande ampleur ».

Cette infection virale et contagieuse se transmet généralement entre octobre et mars. Chaque année, elle touche près de 500 000 nourrissons de moins de deux ans. L’an dernier, les enfants ont réussi à passer entre les mailles du filet en raison des confinements et des gestes barrières anti-Covid.

Par conséquent, ces derniers ont été moins infectés que d’habitude, et sont donc moins immunisés. En effet, le Conseil scientifique français a constaté « un déficit d’immunité collective significatif pour les enfants nés après mars 2020 ».

Crédit Photo : funnyangel / Shutterstock

Dans la plupart des cas, la bronchiolite est une maladie bénigne. Toutefois, elle peut se traduire par une hospitalisation lorsque les difficultés respiratoires persistent.

Des centaines d’hospitalisations en une semaine

Dans l’Hexagone, la semaine du 27 septembre a confirmé les craintes des médecins concernant la recrudescence des cas d’infections respiratoires aiguës chez les jeunes enfants. Durant ce laps de temps, 1 278 passages aux urgences d’enfants de moins de 2 ans pour bronchiolite ont été enregistrés, dont 460 se sont soldés par une hospitalisation, contre 700 et 300 à cette période lors d’une année normale.

« Le niveau des indicateurs reste modéré mais on observe une tendance à l’augmentation qui nécessite la plus grande vigilance », a indiqué à l’AFP Delphine Viriot, épidémiologiste à l’agence sanitaire Santé publique France.

Avant d’ajouter : « L’idée, c’est de pouvoir détecter le plus en amont possible la survenue de l’épidémie, pour permettre la mise en place de l’organisation des services hospitaliers ».

Crédit Photo : WeStudio / shutterstock

Afin de limiter la propagation des maladies saisonnières, les professionnels de santé soulignent l’importance des gestes barrières : « Il ne faut pas emmener de bébé de moins de 3 mois dans des grandes surfaces, et on doit garder un minimum de distanciation», explique le médecin.

Source : AFP