Les préservatifs seront accessibles gratuitement en pharmacie pour les jeunes de 18 à 25 ans dès le 1er janvier 2023

Bouton whatsapp

Ce jeudi 8 décembre, Emmanuel Macron a annoncé que les préservatifs deviendraient gratuits en pharmacie pour les jeunes de 18 à 25 ans, et ce dès le 1er janvier 2023. L’objectif : lutter contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles.

Depuis le 10 décembre 2018, les préservatifs sont remboursés par la Sécurité sociale lorsqu’ils sont prescrits par un médecin ou une sage-femme. Deux marques de préservatifs masculins (Eden et Sortez couverts) sont pris en charge à 60% par l’Assurance maladie, et les 40% restants sont couverts par les complémentaires santé.

Crédit photo : iStock

Pour garantir l’accès à ces moyens contraceptifs aux plus jeunes, les préservatifs vont devenir gratuits pour les 18-25 ans dès le 1er janvier 2023. L’annonce a été faite par le président Emmanuel Macron lors d’une session du Conseil national de la refondation, consacrée à la santé des jeunes.

Les préservatifs gratuits pour les 18-25 ans

Dans un mois, les jeunes pourront donc se rendre en pharmacie pour obtenir des préservatifs gratuitement. Des boîtes de 6, 12 et 24 préservatifs pourront être délivrées.

« En pharmacie, le préservatif sera gratuit pour les 18-25 ans. Cela va commencer dès le 1er janvier. C’est une petite révolution de prévention », a déclaré Emmanuel Macron.

Crédit photo : iStock

Cette mesure a pour objectif de lutter contre la propagation du Sida et des infections sexuellement transmissibles chez les jeunes. Une « bonne nouvelle » selon Pascal Pugliese, président de la coordination nationale de la lutte contre le VIH et les infections sexuellement transmissibles en Paca interrogé par France Info, qui affirme qu'il y a « urgence ».

« Il y a une fréquence des infections sexuellement transmissibles qui est élevée et qui continue à augmenter chez les jeunes », a-t-il déclaré.

La contraception gratuite pour les femmes

Emmanuel Macron a également abordé d’autres sujets concernant la santé sexuelle des jeunes, notamment la vaccination des adolescents contre les infections à papillomavirus, responsables de certains cancers.

« Je n’exclus pas que l’on aille vers la vaccination obligatoire quand tout cela sera installé et qu’on aura les bonnes recommandations scientifiques », a-t-il déclaré.

Crédit photo : iStock

Un projet de loi a également été déposé afin de garantir la gratuité de la contraception d’urgence pour toutes les femmes, sans prescription médicale. En plus de cela, la contraception féminine va également être gratuite pour les jeunes femmes, jusqu’à l’âge de 25 ans. Cette mesure annoncée en septembre dernier prendra effet elle aussi dès le 1er janvier 2023.

Source : Le Monde
Bouton whatsapp