Un nouveau traitement a été trouvé pour guérir le cancer du rectum, avec 100% de réussite

2 978partages
Bouton whatsapp

À New York, des chercheurs ont réussi à trouver un traitement qui permettrait de guérir le cancer du rectum en six mois, grâce à l’immunothérapie. Les 12 personnes qui ont participé à l’essai clinique sont aujourd’hui guéries.

Chaque jour, des chercheurs du monde entier travaillent pour trouver un traitement contre le cancer. Parmi les nouvelles avancées médicales, un essai clinique s’est avéré très concluant pour guérir des patients atteints d’un cancer du rectum.

Les oncologues du Memorial Sloan Kettering Cancer Center, à New York, ont basé leur essai clinique sur l’immunothérapie, qui permet d’utiliser le système immunitaire de l’organisme pour détruire des tumeurs cancéreuses.

Crédit photo : Memorial Sloan Kettering Cancer Center

Pour cela, les scientifiques ont sélectionné 12 personnes atteintes d’un cancer du rectum, dont la maladie ne s’était pas étendue à d’autres tissus ou organes. Les personnes étaient également toutes porteuses d’une mutation génétique spécifique appelée « mismatch repair-deficient » (MMRd), qui a permis de vaincre la maladie.

« Une tumeur MMRd développe un défaut dans sa capacité à réparer certains types de mutations qui se produisent dans les cellules. Lorsque ces mutations s’accumulent dans la tumeur, elles stimulent le système immunitaire, qui attaque les cellules cancéreuses porteuses de mutation », a expliqué le Dr Luis Diaz, oncologue.

100% des patients ont été guéris

Pour vaincre la maladie, les chercheurs ont administré plusieurs anticorps aux patients, dont le dostarlimab, qui s'était déjà montré efficace pour traiter des cancers colorectaux. Les médecins ont injecté cet anticorps aux malades toutes les trois semaines pendant six mois. Au départ, ce traitement devait être suivi d'une chimiothérapie et d'une chirurgie. Cependant, les chercheurs se sont rendus compte que l'immunothérapie seule a suffi pour vaincre le cancer, puisque la tumeur a disparu chez tous les patients.

Aujourd’hui, les 12 personnes qui ont participé à l’essai clinique sont guéries. Elles n’ont plus aucune trace du cancer dans leur corps, et aucune tumeur n’est réapparue depuis deux ans.

« C’est incroyablement gratifiant de recevoir des retours de patients qui ont fini leur traitement. Ils réalisent qu’ils ont pu conserver toutes leurs fonctions corporelles qu’ils craignaient de perdre à cause de la radiothérapie ou de la chirurgie », a affirmé le Dr André Cercek, oncologue médical travaillant sur l’essai clinique.

Crédit photo : Getty Images

Grâce à l’immunothérapie, les patients n’ont pas eu besoin de subir d’autres traitements médicaux, comme la chimiothérapie, la radiothérapie ou la chirurgie. Ainsi, ils n’ont pas eu à supporter de lourds effets secondaires.

« L’immunothérapie a réduit les tumeurs beaucoup plus rapidement que prévu. Cela a préservé la fonction intestinale et vésicale des patients, ainsi que la fonction sexuelle et la fertilité. Les femmes ont toujours leur utérus et leurs ovaires. C’est remarquable », a affirmé le Dr Cercek.

Un espoir dans la lutte contre le cancer

Chaque année, environ 45 000 Américains apprennent qu’ils ont un cancer du rectum. Les chercheurs estiment qu’entre 5 et 10% d’entre eux auraient la mutation génétique capable de vaincre le cancer. L’immunothérapie utilisée dans cet essai clinique pourrait changer la vie des patients atteints d’un cancer du rectum, une maladie souvent difficile à soigner.

Crédit photo : iStock

Cette avancée est un réel espoir dans la lutte contre le cancer, d’autant plus que de plus en plus de jeunes sont atteints de cette maladie.

« Nous voyons de plus en plus de jeunes atteints d’un cancer du rectum, y compris des personnes dans la vingtaine, a déclaré le Dr Cercek. L'immunothérapie pourrait être une nouvelle option importante pour eux. »

Par la suite, l’immunothérapie est une approche qui pourrait être étendue à d’autres cancers, ce qui constitue un vrai espoir pour lutter contre la maladie.

Bouton whatsapp