Des empreintes de dinosaures, datant de 200 millions d'années, ont été découvertes sur une plage du Pays de Galles

Bouton whatsapp

De nouvelles empreintes de dinosaures ont été mises au jour il y a 2 ans sur une plage galloise. Après analyses, celles-ci se sont révélées très intéressantes.

En 2020, des traces prouvant le passage de dinosaures ont été découvertes sur une plage de Penarth, ville située dans la périphérie de Cardiff, au sud du Pays de Galles.

À l’époque, des photos avaient été prises avant d’être envoyées aux paléontologues du Musée d’Histoire naturelle de Londres, afin de déterminer s’il s’agissait bien d’empreintes de dinosaures.

Une procédure nécessaire pour les experts, qui croulent sous les sollicitations d’amateurs et autres profanes qui croient, parfois à tort, avoir découvert des traces uniques.

« Nous recevons beaucoup de demandes de la part du public pour des choses qui pourraient être des empreintes, mais beaucoup sont des caractéristiques géologiques qui peuvent être confondues avec elles », explique ainsi le Dr Susannah Maidment, interrogée par la chaîne américaine CNN.

Intriguée néanmoins par les clichés reçus, cette paléontologue, qui travaille pour le célèbre musée londonien, s’est donc rendue sur place accompagnée de son collègue Paul Barret pour étudier ces empreintes.

Des empreintes de dinosaures, datant d'environ 200 millions d'années, découvertes sur une plage du Pays de Galles

Une fois sur la plage, les deux experts ont pu constater que les empreintes appartenaient bel et bien à des dinosaures, venant ainsi confirmer leurs premières impressions. Mieux, leurs caractéristiques assez rares ont permis aux paléontologues d’en apprendre davantage.

« Les empreintes que nous avons vues à Penarth étaient systématiquement espacées pour suggérer la marche d’un animal. Nous avons également vu des contours de déplacement où la boue avait été poussée vers le haut. Ces structures sont caractéristiques d’un mouvement actif à travers le sol mou. Ce genre de traces n’est pas commun à travers le monde », a détaillé Paul Barrett dans un communiqué.

Crédit photo : National History Museum

Selon les scientifiques, les empreintes appartiendraient à un sauropode ancien - ou un ancêtre de cette espèce - et dateraient de la période triasique (-251 à -200 millions d’années).

« Nous savons que les premiers sauropodes vivaient en Grande-Bretagne à l’époque, car des os de Camelotia, un très ancien sauropode, ont été trouvés dans le Somerset dans des roches datées de la même période », a ainsi confirmé Sudannah Maidment.

Ces empreintes, qui finiront par disparaître sous l’effet de la marée, pourraient à terme permettre aux paléontologues de découvrir de nouvelles choses quant aux habitudes comportementales de ces dinosaures.

Bouton whatsapp