Après avoir vécu un an sur Mars, ils sont de retour sur Terre et racontent leur expérience

Bouton whatsapp

Au Johnson Space Center de la Nasa, quatre scientifiques viennent de sortir d’une année de confinement dans un habitat imprimé en 3D permettant de simuler la vie sur la planète Mars.

Le 25 juin 2023, Kelly Haston, Anca Selariu, Ross Brockwell et Nathan Jones entraient dans Mars Dune Alpha, un habitat 3D de 158 mètres carrés. Situé au Johnson Space Center de la Nasa, à Houston, cet habitat accueillait les quatre scientifiques dans le cadre de la mission baptisée CHAPEA, destinée à préparer les futures missions habitées sur Mars.

Ainsi, durant 378 jours, les quatre pionniers ont vécu en autonomie dans des conditions similaires à une mission sur Mars. Ils ont notamment simulé des opérations martiennes comme des promenades sur Mars, cultivé des légumes et étudié l’impact de la nutrition sur leurs performances.

la planète MarsCrédit photo : iStock

Pour les besoins de la mission, les scientifiques étaient donc totalement en immersion, coupés de leur famille et soumis à un régime alimentaire soigneusement prescrit. Ils ont été observés 24 heures sur 24.

“Une expérience unique”

En outre, la Nasa a expliqué que les scientifiques avaient été soumis “à des facteurs de stress supplémentaires auxquels un équipage sur Mars sera confronté, notamment des retards de communication avec la Terre, des limitations de ressources et l’isolement”.

Par exemple, lorsqu’ils envoyaient un message, le temps de latence était de 22 minutes.Commandante de cette mission, Kelly Haston n’a pas caché son excitation d’avoir participé à une telle expérience :

“CHAPEA-1 a été une expérience unique, avec des grands défis, des joies et des peines et beaucoup de travail acharné, avec aussi une bonne dose de plaisir”.

la planète Mars vue depuis l'espaceCrédit photo : iStock

Les scientifiques sont finalement ressortis de leur habitat en 3D le 6 juillet dernier. La NASA a prévu deux missions similaires en 2025 et en 2026. Un appel à candidatures avait d’ailleurs été lancé pour trouver les quatre prochains volontaires pour participer à l’une de ses simulations. Sur le long terme, les premières missions spatiales sur Mars devraient avoir lieu au cours des années 2030.


commentairesVOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef