En Espagne, la tanière d'un blaireau renfermait le plus grand trésor de pièces de monnaie romaines au monde

Bouton whatsapp

En creusant sa tanière, un blaireau a mis la patte sur un véritable trésor de l'époque romaine, en Espagne. Récit.

C’est une découverte archéologique exceptionnelle que l’on doit à un… animal !

Un véritable trésor a été retrouvé au mois de décembre 2021 en Espagne, grâce à la tanière d’un… blaireau. Plus de 200 pièces de monnaie romaine, datant d’une période allant du IIIe au Ve siècles avant Jésus Christ, ont en effet été retrouvées par des archéologues dans une grotte de la ville de Grado, située dans la région des Asturies.

Ces pièces « usées » de cuivre et de bronze ont été « forgées dans des endroits aussi éloignés que Constantinople et Thessalonique », affirme l’archéologue Alfonso Fanjul Peraza, lequel croit savoir qu’il s’agit « du plus grand trésor de pièces de monnaie romaines jamais mis au monde ».

Crédit photo : Coatesy / Shutterstock

Un blaireau découvre un véritable trésor de l'époque romaine, en creusant sa tanière

Cette découverte n’aurait jamais été possible sans le travail d’un blaireau européen (Meles meles) qui a creusé la terre pendant des semaines, prolongeant sa tanière de plusieurs mètres, avant d’atteindre cette cavité.

Ce dernier « devait chercher désespérément de la nourriture », selon les scientifiques interrogés par The Guardian. Une quête qui l’a finalement conduit au trésor.

Doté d’une très mauvaise vue, cet animal - souvent moqué - possède en revanche un sens aiguisé de l’ouïe et de l’odorat, ce qui lui permet de repérer sa nourriture aisément.

Il est également très habile de ses pattes, avec lesquelles il creuse sa tanière à l’aide de ses petites griffes. Une vie souterraine idéale pour se protéger des prédateurs qui prolifèrent en surface.

Crédit photo : Coatesy / Shutterstock

Les chercheurs pensent que le spécimen à l’origine, malgré lui, de la découverte, a subi les effets de la tempête Filomena, laquelle avait paralysé une bonne partie de l’Espagne il y a tout juste un an.

Les fortes chutes de neige de l’époque auraient ainsi contraint l’animal « à redoubler d’efforts pour trouver de quoi se nourrir ». En creusant sans relâche dans l’espoir de trouver les vers de terre dont il raffole, le blaireau aurait donc atteint la grotte où se trouvait le trésor.

Celui-ci aurait été enterré à une époque d’instabilité politique dans la région, lorsque la péninsule ibérique, alors romaine, subissait les invasions barbares des Wisigoths au début du Ve siècle.

Les chercheurs pensent que ce butin aurait été caché à la hâte afin d’éviter les pillages, avec l’espoir de pouvoir le récupérer plus tard.

Mais ceci n’est qu’une hypothèse parmi tant d’autres !

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter