Une année dure moins de huit heures sur une exoplanète découverte par les astronomes

Bouton whatsapp

Les années passent très vite sur la planète GJ 367b. En moyenne, une année complète ne dure que 7,7 heures selon les scientifiques qui l’ont découverte.

Crédit : Jurik Peter/ Shutterstock

En avril 2021, un appareil extrêmement puissant de la NASA était jusque-là parvenu à identifier près de 2200 planètes. Le Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS) permet d’identifier les exoplanètes en dehors de notre système solaire.

C’est grâce à cet appareil de pointe qu’une équipe d’astronomes a découvert l’exoplanète GJ 367b. Faute de posséder un nom moins compliqué, GJ 367b possède en revanche des caractéristiques inhospitalières :

Sa température atteint le compteur affolant de 1.482°C. Un rayonnement 500 fois plus élevé de son étoile que la Terre avec le Soleil serait en partie responsable de la disparition de son atmosphère.

Par ailleurs, les astronomes indiquent que cette exoplanète est un monde rocheux dont le noyau est composé de fer et de nickel. Tout comme une autre planète, « nous trouvons une planète de la taille de Mars qui a la composition de Mercure. C’est l’une des plus petites planètes détectées à ce jour », a indiqué Roland Vanderspek, chercheur principal au MIT.

Une année qui dure moins de huit heures

Située à 31 années-lumière de notre Soleil, GJ 367b a la particularité de faire le tour de son orbite en 7,7 heures exactement. Soit une année complète qui s’écoule en moins de huit heures ! Ce qui place GJ 367b dans la classe des planètes « à période ultra-courte (USP) », rappelle l’étude.

Un appareil attaché au télescope de l’Observatoire La Silla, au Chili, a permis de déterminer que GJ 367b a une masse « qui n’est que la moitié de celle de notre planète », écrit Newsweek qui rapporte l’information.

« Comprendre comment ces planètes se rapprochent si près de leurs étoiles hôtes est comme un roman policier. Pourquoi manque-t-il son atmosphère extérieure à cette planète ? Comment ces planètes se sont-elles rapprochées ? Ce processus était-il pacifique ou violent ? J’espère que ce système nous donnera un peu plus d’informations », a déclaré Natalia Guerrero, membre de l’équipe TESS.

GJ 367b n’a pas fini de nous dévoiler tous ses mystères...

Source : Slate
Bouton whatsapp
À découvrir aussi