Les chiens comprendraient au moins 89 mots et phrases de notre langage, selon une nouvelle étude

613partages
Bouton whatsapp

Beaucoup d’entre nous se sont certainement déjà demandé si leur chien était capable de comprendre les mots qu’ils prononcent. Et justement, une nouvelle étude suggère qu’un chien moyen peut répondre de manière cohérente à 89 mots ou phrases.

Crédit : Zach Lucero

La façon dont les chiens sont parvenus à comprendre les nuances du langage humain est incroyablement impressionnante pour un animal qui ne parle pas lui-même. Une fraction de seconde seulement après que nous ayons commencé à dire un mot comme « promenade » ou « friandise », les chiens peuvent prédire l’idée que nous voulons faire passer et y répondre. Dans une certaine mesure, ils peuvent même apprécier le ton de notre voix.

Cependant, le vocabulaire d'un chien est évidemment loin d'être aussi étendu que le nôtre. Près de la moitié des 89 mots qui ressortent de l’étude sont des ordres, à l’instar de « assis » ou « laisse », mais certains mots généraux comme « attendre » sont également compris.

Les chercheurs ont constaté que les spécimens les plus savants répondaient à plus de 200 mots spécifiques, ce qui équivaut à peu près au vocabulaire d'un enfant humain de deux ans. Bien entendu, un chien ne prononce pas ces mots comme le ferait un enfant, mais les canidés semblent répondre à certains mots de façon spécifique et cohérente, ce qui laisse penser qu'ils ont un certain niveau de compréhension de notre langage.

Les résultats de l'étude sont basés sur une liste de vocabulaire préétablie, habituellement utilisée par les parents pour évaluer le vocabulaire de leurs enfants. Cette dernière a été remise à 165 propriétaires de chiens, de races, d'âges et de professions (par exemple, un chien des forces de l'ordre) différents.

Si le type de race et le statut professionnel ont un impact sur l’étendue du vocabulaire qu’un chien est capable d’assimiler, son âge et les qualités de son propriétaire ne semblent pas l’influencer.

« Selon les rapports des propriétaires, les chiens semblent varier considérablement non seulement dans le nombre mais aussi dans les types de mots auxquels ils sont censés répondre » peut-on lire dans l’étude.

Crédit : Pauline Loroy

Par le passé, des études ont montré comment les chiens peuvent apprendre à répondre à un nombre incroyable de mots s'ils suivent un entraînement intense. En 2004, un border collie nommé Rico qui avait appris à reconnaître plus de 200 objets, dont des peluches et des balles, simplement en entendant leur nom.

En 2011, après trois ans d'entraînement, un autre border collie avait acquis un vocabulaire de jouets de plus de 1 000 mots. Certains chiens particulièrement intelligents peuvent même apprendre de nouveaux mots après les avoir entendus une poignée de fois seulement.

Quid des chiens domestiques moyens ?

À l'aide de formulaires à remplir en ligne, les auteurs de l'étude que nous partageons avec vous aujourd’hui ont demandé à des propriétaires de chiens d'indiquer comment leur animal réagissait à 172 mots et phrases. Pourquoi faire participer les maîtres ?

Car des recherches antérieures sur ce test de vocabulaire chez les nourrissons ont montré que les parents comprenaient mieux leur enfant qu'une personne extérieure, et il pourrait en être de même pour les animaux de compagnie.

De plus, en donnant aux propriétaires de chiens une liste fixe de mots à tester, cette méthode permet de s'assurer qu'ils n’en oublient pas comme cela aurait pu être le cas lors d'études précédentes sur le vocabulaire canin, qui ont abouti à un lexique moyen trois fois plus petit pour les chiens.

Crédit : Zigmars Berzins

Les propriétaires de chiens participant à l'enquête ont été invités à évaluer la réaction de leur animal à certains mots et expressions sur une échelle de 0 à 5. Un score de 0 signifiait que leur chien ne répondait jamais spécifiquement ni systématiquement à un mot ou à une phrase.

En revanche, un score de cinq points signifiait que le chien réagissait souvent, même lorsque les mots étaient prononcés dans divers endroits et sur des tons différents.

Au total, dix mots ou phrases ont été reconnus spécifiquement par plus de 90 % des chiens. Ces derniers comprennent le nom du chien, ainsi que « assis », « bonne fille/bon garçon », « viens », « couché », « attends », « non », « oui », « reste » ou encore « laisse ».

Seuls quelques rares chiens pouvaient répondre de manière spécifique à des mots et des phrases plus complexes telles qu’« essuie tes pieds », « chuchotement », « fort », « bois », ainsi qu'aux noms du promeneur de chiens, de la garderie, du toiletteur ou du chenil.

Les propriétaires de chiens prenant part à l’étude avaient aussi la possibilité d'ajouter d'autres expressions. Ceux qui en ont ajouté le plus avaient généralement des chiens plus entraînés que la moyenne.

Ces chiens professionnels, comme ceux formés pour travailler avec les militaires, les forces de l'ordre ou sur les opérations de recherche et de sauvetage, ont un vocabulaire 1,5 fois plus important que ceux sans formation particulière.

Crédit : PicsbyFran

Étant donné la subjectivité de l'interprétation du comportement et de la compréhension des chiens, les résultats de l'étude actuelle ont forcément quelques limites. Néanmoins, elle constitue un premier pas intéressant et met en évidence un moyen potentiel pour les scientifiques de mesurer les réactions des chiens au langage humain.

En prenant des échantillons plus importants, cet outil pourrait permettre d'identifier quels mots sont les plus susceptibles de recevoir une réponse.

« Avec des recherches supplémentaires, cette façon de procéder pourrait devenir un instrument de recherche efficace, effectif et économique afin de cartographier certaines de leurs compétences et peut-être aider à prédire rapidement le potentiel de certains chiens pour diverses professions » concluent les auteurs de l’étude.

Impressionnant, n’est-ce pas ?

Source : Science Alert
Bouton whatsapp