Dans la nuit du 21 au 22 octobre, ne ratez pas les Orionides, une pluie d'étoiles filantes prolifique

7 194partages

Une pluie d’étoiles filantes, appelée les Orionides, aura lieu dans la nuit du 21 au 22 octobre. Le spectacle devrait être visible partout en France si le ciel est suffisamment dégagé.

Pluie d'étoiles filantes, 2016. Crédit Brian Spencer/ Shutterstock

À voir aussi

Chaque année, au début du mois d’octobre et jusqu’au début du mois de novembre, la pluie d’étoiles filantes des Orionides apparaît dans le ciel. Cet essaim d’étoiles filantes provient de la comète de Halley, visible dans le ciel tous les 76 ans. Soit le temps qu’elle parcourt pour faire son voyage autour de la Terre.

D’après la NASA, les Orionides (les étoiles filantes) sont réputées pour leur brillance et leur rapidité. En effet, les météores visibles à l'œil nu atteignent une vitesse de 66 kilomètres par seconde dans l’atmosphère de la Terre.

Ainsi, si les conditions climatiques s’y prêtent, préparez-vous à voir des traînées lumineuses dans le ciel.

20 à 30 météores par heure avec un ciel dégagé

Pluie d'étoiles filantes, 2017. Crédit : itangkwaz/ Shutterstock

Afin d’observer la pluie d’étoiles filantes des Orionides, il faudra lever la tête en direction de la constellation d’Orion d’où elles sont issues. Il faudra alors prêter tout particulièrement attention au ciel côté Est vers minuit, puis vers le Sud en fin de nuit, indiquent les astronomes des Observatoires de Paris et de Lyon. Une observation facile si le ciel est dégagé.

Cependant, le spectacle risque d’être difficile à suivre. Le 20 octobre, la Lune sera pleine. Sa luminosité devrait donc compliquer l'observation des météores qui se fait généralement à l’abri de toute pollution lumineuse, après avoir habitué ses yeux à l’obscurité.

« C’est la pluie annuelle usuelle. Nos estimations tablent sur une vingtaine de météores par heure visibles à l'œil nu si vous bénéficiez d’un ciel sans pollution lumineuse. À Paris, vous aurez de la chance si vous en voyez deux », explique Jérémie Vaubaillon, astronome à l’IMCCE au sein de l’Observatoire de Paris, pour nos confrères de RTL.

Si le temps vous le permet, vous devriez être en mesure d'apercevoir entre 20 et 30 météores par heure.

Source : RTL