Le siège qu'il avait réservé est donné à un autre passager... il est expulsé de l'avion

En Colombie, un passager a été expulsé d’un vol pour une raison surprenante. Le siège qu’il avait réservé trois mois plus tôt a finalement été attribué à quelqu’un d’autre. Résultat : il n'y avait pas de place pour lui dans l’avion.

Les aléas du transport aérien. Plus tôt ce mois-ci, une scène surréaliste s’est produite sur un vol de la compagnie aérienne colombienne Avianca.

Un passager a été éjecté d’un avion reliant Bogota à Los Angeles pour une raison pour le moins injuste, rapportent nos confrères d’Unilad.

Crédit Photo : iStock

Alors qu’il avait réservé une place dans l’avion trois mois plus tôt, un homme est tombé des nues en découvrant que son siège avait été attribué à un autre voyageur.

Pire encore, le Colombien est sorti de ses gonds lorsqu’il s’est rendu compte que l’avion était plein à craquer. En d’autres termes, il n'y avait plus de sièges disponibles pour lui.

La réservation a été confirmée

Face à cette situation, le passager prénommé Juan Manuel n’a pas hésité à confronter le personnel de cabine. Le ton est rapidement monté entre les deux parties.

Filmée, la séquence a été partagée sur les réseaux sociaux par un autre passager. Sur ces images, Juan Manuel explique que sa réservation a été confirmée.

Crédit Photo : Jam Press

«J’ai payé ! Ils ont prélevé l’argent de mon compte (…) Je suis avocat, j’ai besoin d’arriver à destination (…)». Le moins que l’on puisse dire, c’est que ses explications n’ont servi à rien.

Comme le voyager refusait de quitter l’avion, le personnel de bord a menacé d’appeler les autorités. Finalement, l’avocat a fait le choix de partir par égard pour les autres passagers.

Une indemnisation insuffisante

Selon les informations d’Unilad, ce dernier a été placé sur un autre vol à destination de Miami. Il a dû prendre une correspondance pour Chicago. Il a ensuite à atterri à Los Angeles vers 22 heures (heure locale).

D’après Mail Online, le voyageur a reçu un bon alimentaire d’une valeur de 26 000 pesos colombiens (environ 6 heures) et à une indemnisation de 80 dollars (75 euros).

Crédit Photo : Jam Press

En réalité, le passager a été victime d’un surbooking (ou surréservation), une pratique des compagnies aériennes qui consiste à vendre plus de billets que de places disponibles.

Comme le précise le site officiel de l'administration française, cette pratique n’est pas interdite. Toutefois, la compagnie a l’obligation d’indemniser les passagers.

Source : Unilad
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.