Cette tique géante, bien plus grosse que les autres, prolifère en France et on vous explique pourquoi c'est inquiétant

Une nouvelle espèce de tique géante, qui s’étend en France, pourrait bien semer le chaos à l'avenir. Précisions.

Les beaux jours reviennent et avec eux, l’envie de se promener. Mais attention, cette activité n’est pas toujours sans risque puisque vous pouvez rencontrer des tiques si vous vous promenez dans les bois ou dans les hautes herbes.

Il faut savoir que les tiques sont principalement de sortie entre avril et juillet. Elles peuvent nous mordre et sont porteuses de la maladie de Lyme, qui peut être dangereuse si celle-ci n’est pas décelée à temps.

En plus de cette tique habituelle, une nouvelle espèce fait son apparition en France. Il s’agit de l’Hyalomma marginatum, une tique géante originaire d’Afrique du Nord, de Turquie, d’Espagne et d’Italie. Elle est arrivée dans le sud de la France il y a plusieurs années, notamment en Corse, transportée par les oiseaux. Depuis, elle s’étend de plus en plus sur le territoire et a déjà envahi 11 départements.

"Nos collectes ont montré que la tique se répartissait sur l’ensemble du pourtour méditerranéen, dans des habitats naturels ouverts plutôt secs tels que la garrigue ou le maquis. D’après les modèles climatiques futurs, le climat méditerranéen risque de s’étendre, en particulier dans la vallée du Rhône et sur la côte atlantique à l’ouest", a expliqué Laurence Vial, vétérinaire aracologue spécialiste des tiques, à Ouest-France.

Une tique géante dangereuse

Cette tique géante est différente des autres. Comme son nom l’indique, elle est deux fois plus grosse qu’une tique classique. Elle mesure environ 8 millimètres, contre 1 à 5 millimètres pour les tiques que l'on trouve habituellement. Si elle est différente par sa taille, elle l’est aussi par son physique puisqu’elle possède un prolongement pointu sur la tête ainsi que des pattes bicolores avec des anneaux blancs aux articulations.

Crédit photo : iStock

En plus de transmettre la maladie de Lyme comme les autres tiques, celle-ci est également porteuse d’un autre virus : la fièvre hémorragique de Crimée-Congo. Chez l’homme, cette maladie provoque de la fièvre, des frissons et des troubles digestifs. Dans les formes graves, elle peut engendrer des hémorragies qui peuvent être fatales. Aucun vaccin ni traitement n’existe contre cette maladie.

Cette tique géante est plus active que les autres. Elle se cache dans le sol et peut courir sur sa proie pendant 10 minutes et sur une distance de 100 mètres. Une fois accrochée au corps de la victime, elle peut se nourrir de son sang pendant... 30 jours.

Se protéger des tiques

Pour se protéger des tiques, voici quelques précautions à prendre. Évitez les zones avec des hautes herbes, les maquis, les chemins de randonnée, les champs et les vignes. Portez un long pantalon et des grandes chaussettes, ainsi que des chaussures fermées. Munissez-vous de vêtements à manches longues pour couvrir vos bras et privilégiez les vêtements clairs pour avoir plus de chance de voir les tiques.

Enfin, après la promenade, inspectez minutieusement votre corps, en faisant attention aux petits plis.

Crédit photo : iStock

Si vous repérez une tique, utilisez un tire-tique prévu à cet effet et vérifiez votre peau après la morsure. Si cette dernière ne rougit pas quelques jours plus tard et si vous ne voyez pas apparaître de cercle blanc autour de la piqûre, vous êtes sain et sauf.

Dans le cas contraire, contactez rapidement votre médecin.

Source : Ouest-France
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.