Effondrement d'un immeuble à Dieppe : le chat Marius, coincé depuis le 12 octobre, a été sauvé par les pompiers

1 250partages

La situation tenait en haleine une bonne partie de l’Hexagone depuis quelques semaines. Depuis le 12 octobre, Marius, un petit chat était coincé à l’intérieur d’un immeuble en péril. L’histoire s’est finalement bien terminée, rapportent nos confrères de Paris Normandie.

Martin et Marius, sain et sauf. Crédit : Ville de Dieppe/ Twitter

À voir aussi

Le mardi 12 octobre, un immeuble s’effondrait à Dieppe sans faire de victime. Par précaution, l’immeuble voisin était évacué. Martine, une habitante, a alors dû quitter son appartement, comme le reste des résidents.

Mais en quittant son logement, Martine n’a pu emmener son chat. Elle n’était cependant pas prête à abandonner Marius, 11 ans. Avec l’aide des pompiers, une cage a été installée dans l’appartement avec du thon pour appâter Marius. Martine déclarait il y a quatre jours au quotidien Paris Normandie : « On a mis du thon dans la cage. Il adore. Maintenant, c’est à mon pépère de rentrer dans cette cage » qui était aussi équipée d’une trappe qui s’abaisse dès que l’animal y pénètre.

Une histoire nationale qui se termine bien

Crédit : Paris Normandie

Cette histoire a beaucoup fait parler et a fait le tour de la Seine-Maritime. Tout le monde s’intéressait au cas Marius. Un homme, armé d’un pied de biche, a même été interpellé par la police dans l’immeuble après avoir prétendu vouloir porter secours à Marius.

Outre ce type d’incident, le sauvetage de Marius a aussi été relayé sur les réseaux sociaux. Le journaliste Hugo Clément a partagé l’histoire sur son compte Instagram, notamment le message de Martine, sur une pancarte en carton, où l’on pouvait lire : « Laissez-moi sauver mon chat Marius, coincé au 2e étage [...] depuis le 12 octobre ».

Après trois tentatives infructueuses, Martine et les sapeurs-pompiers de Dieppe sont finalement parvenus à récupérer Marius dans sa cage, le samedi 23 octobre. À défaut d’avoir pu emporter quelques biens avec elle, c’est son fidèle chat que Martine a enfin pu sauver d’un immeuble classé en péril.

Crédit : Les Informations Dieppoises

Source : Paris Normandie