La femelle morse Freya, devenue une célébrité en Norvège, a finalement été euthanasiée

Bouton whatsapp

Sans option afin de permettre son évacuation en toute sécurité, les autorités norvégiennes ont euthanasié le morse Freya.

Crédit : Exposure Photography/ iStock

Quelques jours seulement après la mort par euthanasie du beluga lors de son transport vers Ouistreham, c’est un autre animal marin qui a perdu la vie en Norvège.

Freya, une jeune morse de 600 kilos avait trouvé refuge sur un bateau norvégien afin d’y faire la sieste. Présente dans le fjord d’Oslo, la capitale norvégienne, depuis le 17 juillet, la femelle était l’attraction des passants et curieux.

Un attroupement autour de Freya qui devenait dangereux pour les habitants et l’animal, selon Frank Bakke-Jensen, le responsable de la Direction norvégienne de la pêche dans un communiqué : « La décision d’euthanasier le morse a été prise sur la base d’une évaluation globale de la menace persistante pour la sécurité humaine ».

Une décision contestée par les associations de défense des animaux

Crédit: AFP

La décision a donc été prise et dimanche 14 août, le morse a donc été euthanasié. « Nous avons examiné attentivement toutes les solutions possibles. Nous avons conclu que nous ne pouvions garantir le bien-être de l’animal par aucun des moyens disponibles », s’est justifié Frank Bakke-Jensen.

Freya avait pour habitude de se hisser sur des embarcations pour y faire la sieste. Un morse peut dormir jusqu’à 20 heures par jour. Selon les médias locaux, cette habitude aurait causé de gros dégâts sur les bateaux.

Des groupes d’associations et d’écologistes ont fait part de leur colère et de leur désapprobation après la mort provoquée du morse. « C’est infiniment triste qu’ils aient choisi d’euthanasier un si bel animal simplement parce que nous ne nous sommes pas bien comportés avec lui », regrette le biologiste Rune Aae, interrogé par le média local NTB, en faisant référence à la popularité de l’animal auprès des Osloviens.

Source : Sud Ouest
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter