Âgés de 11 et 12 ans, ces trois jeunes surfeurs ont sauvé la vie d'une femme qui se noyait

3 859partages
Bouton whatsapp

Dans les Pyrénées-Atlantiques, trois jeunes surfeurs ont sauvé la vie d’une femme qui allait se noyer dans une eau à 11 degrés.

Vendredi 28 janvier, dans le Pays basque, trois jeunes adolescents ont commencé un cours de surf aux alentours de 16h30. Ce sport peut se pratiquer même en hiver, à condition de porter une bonne combinaison bien chaude, puisque l’eau de la mer était à seulement 11 degrés ce jour-là.

Unai Lobato, Paul Rey et Alai Rodriguez, les trois collégiens, ont fini leur échauffement quand ils ont entendu quelqu’un appeler à l’aide. Un inconnu est venu rejoindre les surfeurs sur la plage pour leur signaler qu’une femme était en train de se noyer dans la mer. Après avoir posé son sac sur les rochers, la victime est entrée dans l’eau avec ses vêtements et s’est avancée jusqu’à ne plus avoir pied.

Crédit photo : Marion Vacca

Les surfeurs ont sauvé une femme de la noyade

Immédiatement, les trois surfeurs âgés de 11 et 12 ans ont ramé jusqu’à la femme pour tenter de la sauver. Quand ils ont réussi à l’atteindre, la victime se débattait et semblait épuisée et frigorifiée.

« Elle était en hypothermie. Elle n’était pas trop loin mais elle était immergée jusqu’à la tête. Il n’y avait pas d’appui au sol donc ce n’était pas très facile. Nous avons mis la planche bien droite, l’avons hissée dessus pour qu’elle ait moins froid et l’avons ramenée au bord. Nous lui avons enlevé sa doudoune puis enveloppée dans nos ponchos », ont raconté les enfants.

Les moniteurs du Bidassoa Surf Club ont rapidement appelé les secours. En attendant que les pompiers arrivent sur place, les trois surfeurs ont réchauffé la jeune femme, aidés par leur monitrice Pauline. La victime, en état de choc et en hypothermie, a été emmenée à l’hôpital.

« On est très fier d’eux. Ils ont été formés pour ça mais de là à passer au réel, ce n’est pas la même chose », a confié Pauline, la monitrice de surf.

Transis de froids, Unai, Paul et Alai ont pu se réchauffer et sont retournés faire du surf dès le lendemain.

Source : Sud Ouest
Bouton whatsapp