Disparu depuis 26 ans, cet Algérien était retenu prisonnier dans l'enclos de son voisin

Bouton whatsapp

En Algérie, un homme disparu depuis 26 ans a été retrouvé séquestré chez son voisin. Il était retenu dans un enclos de bétail.

Cap sur l’Algérie, où un fait divers semblant tout droit sorti d’un film d’horreur s’est produit en début de semaine.

Porté disparu depuis 26 ans, un homme âgé de 45 ans a été retrouvé séquestré chez son voisin dans un village du centre de l’Algérie, ont annoncé les autorités ce mardi 14 mai.

Comme le précisent les médias, le quadragénaire prénommé Omar a mystérieusement disparu en 1998. Il a finalement été retrouvé dans le logement d’un voisin perquisitionné par les gendarmes.

Crédit Photo : image d'illustration / iStock

Les forces de l’ordre ont réussi à retrouver la trace de la victime grâce à une dénonciation publiée sur les réseaux sociaux, a indiqué dans un communiqué le bureau du procureur du gouvernorat de Djelfa, à 300 kilomètres d’Alger.

«Les policiers se sont rendus dans la maison indiquée et la personne disparue a été retrouvée», explique le communiqué.

«Incapable de crier ou de fuir à cause d’un sort»

Avant d’être secouru, l’homme était retenu dans l’enclos de bétail de son kidnappeur, rapportent les médias locaux. Tout au long de sa captivité, l’Algérien pouvait entendre les membres de sa propre famille à travers une ouverture dans l’enclos.

Mais, selon des proches cités par les médias, le prisonnier était «incapable de crier ou de fuir à cause d’un sort que son ravisseur lui avait jeté».

Crédit Photo : iStock

D’après les informations du parquet, le suspect, un employé municipal local de 61 ans, a continué à vivre sa vie comme si de rien n’était pendant toutes ces années. Sans réelle surprise, le sexagénaire a été arrêté et sera jugé à l’issue de son interrogatoire.

«L’auteur de ce crime odieux sera poursuivi avec toute la rigueur requise par les lois de la République», a assuré le procureur.

Selon le média TSA, le chien d’Omar est resté collé pendant plusieurs jours à la maison du ravisseur après la disparition de son maître. Malheureusement, la boule de poils a disparu à son tour.

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.