Après avoir perdu ses deux jambes dans un accident, cette cavalière est remontée à cheval et participe à des concours

1 080partages

En Suède, une cavalière amputée des deux jambes rêve de participer aux Jeux paralympiques de Tokyo. Découvrez son histoire touchante.

Felicia est une cavalière originaire de Suède. À l’âge de 17 ans, la jeune fille a perdu ses deux jambes dans un grave accident de la route qui a failli lui coûter la vie.

Ce drame n’a pas empêché Felicia de poursuivre son rêve de devenir une cavalière émérite. Dix semaines après l’accident, elle a réussi à remonter en selle.

Crédit Photo : Instagram /felicia grimmenhag

Un exemple de réussite

« J'étais terrifiée parce que j’étais complètement déséquilibrée. Mais en même temps, j'étais aux anges de pouvoir remonter à cheval », a indiqué la cavalière au média américain Great Big Story.

Grâce à ses séances d’entraînement et à son mental d’acier, Felicia a amélioré sa position à cheval : « Les chevaux comptent beaucoup pour moi, à la fois mentalement et physiquement. Quand je monte, je ne suis pas la Felicia handicapée, mais une vraie cavalière », a déclaré la jeune femme.

Crédit Photo : Instagram /felicia grimmenhagUne leçon d’espoir

Amputée de deux jambes, la cavalière suédoise a participé à de nombreux concours d’équitation à travers le monde : « Quand j'ai commencé la compétition, je me suis dit: ‘’Wow, c'est ce que je veux faire’’ », a-t-elle confié. Cette année, elle a remporté la médaille d’argent aux Championnats de Suède. Un succès amplement mérité.

Crédit Photo : Instagram / felicia grimmenhag

Elle vise les Jeux paralympiques 2021

Aujourd’hui, la championne de 25 ans vise plus haut et ambitionne de participer aux Jeux paralympiques de Tokyo, en 2021: « J'ai d'autres objectifs maintenant, comme les championnats du monde, et le plus grand, les Jeux paralympiques. Je vais y parvenir ».

Crédit Photo : Instagram /felicia grimmenhag

À travers son parcours, Felicia nous livre une véritable leçon d’espoir et nous rappelle que rien n’est impossible tant que l’on croit en nous : « Ce que j'ai appris de tout cela, c'est que vous devez oser vous mettre au défi et vous rappeler que ce n'est que vous qui définissez vos propres limites », a-t-elle conclu.

Amputée des deux jambes, elle remonte à cheval

Plus d'articles