Ces jumelles nées avec le Covid-19 sont rétablies et vont pouvoir passer leur premier Noël avec leur famille

1 653partages

C’est un nouveau miracle de Noël ! À Distington, dans le nord-ouest de l'Angleterre, Sarah Curtis a donné naissance à des jumelles positives au Covid-19, tout comme elle.

Elles sont désormais tirées d’affaires et vont pouvoir passer les fêtes de fin d’année tous ensemble. Un soulagement pour la famille, heureuse de pouvoir fêter Noël sereinement.

La mère était dévastée

Sarah, qui a donné naissance à cinq enfants, a été dévastée lorsque les médecins lui ont appris qu’elle avait été testée positive, quelques jours avant de donner naissance aux petites Kenna et Lissa, nous apprend le Daily Mail.

Crédit : Sarah Curtis / SWNS

Nées dix semaines plus tôt que prévu, le 3 juillet, elles seraient les premiers bébés à naître au Royaume-Uni en étant positives au coronavirus.

Elles ont ensuite passé près de six semaines à l’hôpital West Cumberland, où elles étaient surveillées avant de pouvoir rentrer chez leurs parents et découvrir leur nouvelle maison.

Crédit : Sarah Curtis / SWNS

Kenna et Lissa sont en excellente santé

Les deux bébés, maintenant âgés de cinq mois sont en excellente santé et vont pouvoir profiter de leur premier Noël en famille.

« J’avais tellement peur de les perdre, c’était si terrifiant. J’aurais pu mourir à l’hôpital, mais nous sommes ici désormais, impatients de célébrer Noël en famille », a expliqué la mère, estimant qu’il s’agissait du plus beau cadeau qu’ils pouvaient espérer.

Crédit : Sarah Curtis / SWNS

Sarah a déclaré qu’elle comptait chaque jour comme une bénédiction. « Elles me remplissent de tellement de joie, je ne suis jamais lassée de chacun de leurs sourires. Je suis si reconnaissante de les avoir », admet-elle.

Les jumelles recevront pour les fêtes des pendentifs – comme pour tous ses autres enfants — qu’elles découvriront lorsqu’elles seront plus grandes.

Crédit : Sarah Curtis / SWNS

Une grossesse qui n’a pas été facile

La grossesse ne s’est pas déroulée comme elle l’espérait, Sarah estime d’ailleurs qu’il s’agit d’un miracle qu’elles aient toutes deux survécu. Elle souffrait du syndrome transfuseur-transfusé, c’est-à-dire que les échanges sanguins sont plus favorables à l’un au détriment de l’autre. La croissance des deux fœtus se fait donc à un rythme différent.

Crédit : Sarah Curtis / SWNS

Sarah a dû se rendre à Londres pour subir une chirurgie au laser afin de corriger le problème, avec le risque de perdre l’une des jumelles. Mais heureusement, les deux bébés s’en sont sortis. Une situation qui aurait pu être différente sans les médecins et les aides-soignants : « Sans le personnel, je ne sais pas si je serais ici aujourd’hui et je ne sais pas si j’aurais mes deux beaux bébés ».

Crédit : Sarah Curtis / SWNS

Elle a expliqué qu’elle était extrêmement reconnaissante d’être en compagnie de sa famille pendant cette période. Elle et son mari Aaron avaient perdu leur fille Lottie en 2017, juste avant Noël. « C’est une semaine difficile pour nous. Les jumelles ont le même âge que Lottie lorsque nous l’avons perdue », souligne-t-elle.

La famille compte bien profiter de chaque instant pendant ces fêtes et les parents vont faire en sorte de donner à leurs enfants tout leur amour.

Source : Daily Mail
Plus d'articles