Cette grande ville française distribue gratuitement des pièges à moustiques

Bouton whatsapp

Si vous habitez cette ville et que vous détestez les moustiques, cet article devrait vous intéresser.

Ce n’est un secret pour personne : l’été rime avec moustiques, et plus particulièrement avec moustiques tigres. En France, certaines villes sont envahies par les insectes volants, dont les piqûres provoquent de vives démangeaisons.

Face à cette situation, la ville de Toulouse a décidé de contre-attaquer en distribuant gratuitement des pièges à moustiques dans différents quartiers du nord Toulousain, rapporte Actu Toulouse.

Crédit Photo : iStock

Comme le précise le site d’information, cette opération a débuté ce mardi 14 mai. Commercialisé par la marque Biogents, le piège BG Gat «attire les moustiques tigres en recherche d'une zone de ponte. Il s'agit d'un piège pondoir stoppant la future génération de moustiques tigres», indique la marque sur son site internet.

«Ce piège reproduit un lieu de nidification pour les moustiques», explique auprès du média Françoise Ampoulange, conseillère municipale déléguée « Animal dans la Ville » à la mairie de Toulouse. À noter que ce dispositif ne contient aucune phéromone pour attirer les femelles.

Crédit Photo : excellium professionnel

«On privilégie ce dispositif pour les moustiques tigres et il ne peut pas attraper d’autres insectes», poursuit l’élue. Le piège - qui est capable d'attraper 200 nuisibles en un mois - est équipé de deux récipients en plastique, d’un filet et d’un filet autocollant.

«Grâce à l’eau stagnante dans le piège pondoir, les moustiques sont capturés et retenus par une fiche collante», détaille Actu Toulouse.

Crédit Photo : excellium professionnel

Responsabiliser les habitants 

Au total, 500 pièges pondoirs vont être distribués aux habitants : «Nous avons reçu un millier de demandes», explique Valérie Jacquet-Violleau, maire de quartier. «C’était une vraie attente de la part des habitants».

«Nous privilégions des endroits végétalisés, les maisons, les appartements en rez-de-chaussée avec jardin», précise de son côté le pôle «Animal dans la Ville». Autre information importante : les pièges prêtés devront être rendus à la fin de la saison estivale.

À travers cette initiative, la commune souhaite responsabiliser les citoyens de la ville rose : «Cela permet d’éduquer les Toulousains et de les sensibiliser. À côté de ce piège, les habitants doivent continuer à nettoyer leur jardin, vider les coupelles d’eau, tailler les haies et tondre», confie la maire de quartier.

Crédit Photo : iStock

Mais ce n’est pas tout ! Les personnes qui reçoivent ces pièges doivent également compter les moustiques capturés et entrer les données dans une application mobile. La raison ? Certains foyers pourront être contactés par le CNRS dans le but de participer à une étude menée sur les moustiques.

Source : Actu Toulouse

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef