Persan : 9 choses à savoir sur cette race de chat

Le persan a beau être l’une des races de chats les plus célèbres et les plus populaires de la planète, son caractère, sa personnalité et ses besoins ne sont pas toujours bien connus de tous. Aujourd’hui, nous vous proposons d’en apprendre davantage sur cet animal à l’apparence magnifique.

Publicité

Crédit : ANURAK PONGPATIMET / Shutterstock

Vous hésitez à adopter un persan mais souhaitez d’abord vous renseigner avant de faire le grand pas ? Ça tombe bien, car on ne dira jamais assez qu’il est le chat le plus abandonné de France. Non pas qu’il soit invivable ou plus difficile à gérer qu’une autre race, mais il requiert un entretien régulier, certaines conditions de vie et la présence d’un de personnes aussi disponibles que dévouées. Ces critères paraîtront sans doute évidents pour l’amoureux des animaux que vous êtes, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

Heureusement, le persan a énormément à donner en retour. D’abord beaucoup de douceur ainsi qu’une tendresse légendaire, mais également une beauté qui fait sa réputation depuis de nombreux siècle. C’est bien simple, quiconque a déjà eu affaire à un persan se rappelle de ce moment tant son allure unique et élégante. Un persan à la maison, c’est presque l’assurance d’une existence saine et paisible, comme son rythme de vie.

Voici 9 choses à savoir sur le persan :

1. Le persan a des origines très anciennes

Le persan est directement lié au chat angora de Turquie de par ses origines. Il est arrivé en Europe en 1620 dans les bagages de Pietro della Valle. Ce dernier, explorateur, l’avait alors rapporté d’Iran (ancienne Perse, d’où son nom) pour faire découvrir sa magnifique fourrure aux Occidentaux. La race a rencontré un tel succès qu’en 1871, elle a été présentée au premier concours de beauté félin organisé au Royaume-Uni.

2. Le persan est très calme

Réputé pour son caractère très doux, le persan adore les environnements paisibles et calmes. Sa spécialité ? Passer des heures entières allongé sur le canapé ! Son comportement discret fait de lui un chat agréable et particulièrement simple à gérer. Comme ce n’est pas un fan de la communication bruyante, vous ne l’entendez que rarement miauler. Chez lui, tout passer par le regard.

3. Le persan a une apparence majestueuse

L’une des caractéristiques principales du persan est ses poils longs. Et pour ne rien ajouter à son élégance, son pelage est également épais et très soyeux. Certes, cela demande de longues minutes d’entretien au quotidien, mais cela lui confère une belle apparence que nombreux amateurs de chats apprécient. Quant à ses grands yeux ronds, ils donnent au persan une vraie personnalité.

4. Le persan est le plus abandonné des chats

C’est triste mais c’est pourtant bien vrai. En effet, il s’agit de la race la plus abonnée de France. Selon les statistiques officielles de la Société Protectrice des Animaux, le persan représente à lui seul 70% des chats abandonnés sur le territoire national. Sa santé fragile et son besoin important d’attention et d’entretien seraient au départ de ce malheureux record. Si vous en voulez un, renseigner vous donc au mieux avant de vous engager.

5. Le persan a une santé fragile

Malgré une espérance de vie moyenne située entre 15 et 18 ans, le persan est un chat dont la santé est réputée fragile. D’abord, à cause de sa corpulence massive, il a tendance à prendre du poids facilement s’il n’a pas la possibilité de se dépenser suffisamment. Ensuite, son museau plus ou moins écrasé favorise les soucis respiratoires. Enfin, il est aussi souvent sujet aux problèmes de peau et de rein.

6. Le persan a la cote au cinéma

Vous l’avez peut-être remarqué, le persan et le cinéma, c’est une grande histoire d’amour ! Et pour cause, il est souvent apparu sur le grand écran. Que ce soit auprès du méchant Blofeld dans le James Bondes « On ne vit que deux fois », dans la comédie américaine « Comme chiens et chats » ou dans « Stuart Little », le persan a toujours été adoré par les productions et les réalisateurs.

7. Le persan n’aime pas la solitude

Contrairement à ce que pourrait laisser penser son caractère posé et dormeur, le persan n’aime pas se retrouver seul pendant de longues heures. Une présence humaine le rassure et même s’il ne sollicite pas souvent son maître, il en a besoin car cela lui apporte une sensation de sécurité. Lorsqu’il développe une anxiété due à la séparation, il peut devenir s’en prendre à des objets de la maison et uriner.

8. Le persan peut avoir différentes tailles

Du toy au teacup en passant par le chinchilla, le classique ou encore l’himalayen, la race du persan se décline sous plusieurs versions aux caractéristiques de taille bien différentes. Il peut donc être très petit comme très gros selon sa génétique. À vous, en tant que futur propriétaire et maître, d’arrêter votre choix sur celle qui correspondra le mieux à votre environnement et mode de vie.

9. Le persan supporte mal le bruit

En tant qu’humain on peut facilement ne pas s’en rendre compte, mais chez certains animaux, le bruit et l’agitation peuvent représenter une source de stress considérable. C’est le cas pour le persan qui préfère vivre en compagnie de personnes calmes et douces. Pour son bien, il n’est donc pas recommandé de choisir cette race timide et discrète si vous avez des enfants en bas âge.

Plus d'articles
À lire aussi