À Clermont-Ferrand, une pompier volontaire lance le projet d'un camion douche, pour aider les sans-abri

1 537partages

Mardi 23 novembre, un camion douche a été inauguré à Clermont-Ferrand. Ce véhicule autonome permet aux personnes démunies de prendre une douche gratuitement et de créer du lien social.

Crédit photo : Bruno Livertoux / FTV

Il y a quelques mois, à Clermont-Ferrand, un camion douche est arrivé dans la ville. Appelé « Douche en vadrouille », il permet aux personnes les plus démunies de se laver gratuitement.

L’idée vient d’une habitante de Clermont-Ferrand, qui est aussi pompier volontaire, qui a souhaité donner plus de confort aux sans-abri de la ville. Dans le cadre de la première édition du budget participatif de Clermont-Ferrand, ce projet a reçu l’approbation de 1 400 personnes. Pour créer le camion, 220 000 euros ont été récoltés.

Un camion douche dédié aux sans-abri

Le camion est breveté, et entièrement autonome en eau et en électricité, puisqu’il possède 400 litres d’eau pour alimenter 10 douches. Un système de désinfection automatique se met également en place après chaque passage, et un nettoyage plus approfondi est effectué par le personnel de la mairie. Le camion est quant à lui géré par le Collectif Pauvreté Précarité.

« Toutes les personnes qui souhaitent prendre une douche à Clermont-Ferrand et qui sont en difficulté peuvent venir au camion tous les mardis à partir de 14 heures. L’information a été donnée à tous les partenaires. Les collègues la diffusent lors des maraudes car on vise un public qui est loin de tout. Ce sont des personnes qui ne souhaitent pas aller dans des centres d’hébergement, qui ne veulent plus aller à l’accueil de jour parce qu’il y a trop de monde », a expliqué le chef de service pôle premier accueil.

Crédit photo : Bruno Livertoux / FTV

Dans le camion, les personnes en difficulté auront accès à une douche, des sanitaires, un lavabo et une pièce pour déposer leurs vêtements au sec. Le savon et les serviettes sont fournis dans le camion, ainsi que du matériel pour se sécher les cheveux.

« Pour les sans-abri, prendre une douche peut parfois relever du parcours du combattant, en particulier pour les personnes qui ne fréquentent pas ou peu les structures d’accueil. Au-delà de l’hygiène, ce service pour les plus démunis sera l’occasion d’effectuer un important travail d’accompagnement social », a déclaré la mairie de la ville dans un communiqué.

Créer du lien social grâce au camion douche

En plus des équipements d’hygiène, un coin du camion a été aménagé avec un bar, des tables et du chauffage. Le but de ce camion douche est également de créer du lien social, pour que les sans-abri se sentent moins isolés et qu’ils puissent être aidés par des travailleurs sociaux.

Crédit photo : Mairie de Clermont-Ferrand

Ce n’est pas la première fois que ce genre de véhicule est installé en France, mais c’est bien le premier qui offre autant de confort à ses usagers. À Marseille, un camion de ce type a également été en activité, mais il a cessé de fonctionner. Il y a quelques jours, à Nîmes, des jeunes de la Fédération française du bâtiment du Gard ont offert un camion douche à une association qui vient en aide aux sans-abri.

À Clermont-Ferrand, le camion douche est disponible tous les mardis à partir de 14h, place des Salins.

« Les personnes qui sont venues au camion douche ont apprécié ce service. Il faut qu’elles se l’approprient, que la nouvelle se diffuse. C’est encore très récent. Aujourd’hui, malgré l’inauguration, il y a eu 4 douches de prises, en sachant que le camion peut en faire 10 sur une sortie. C’est déjà pas mal. Ce que je trouve bien dans ce genre de projet, c’est qu’on laisse place à la relation et à l’humain. On n’est pas dans du chiffre, à se dire qu’il faut tant de douches pour rentabiliser le camion », a déclaré Maxime Romeuf, membre du Collectif Pauvreté Précarité.

Par la suite, le camion pourrait également être installé sur la place le vendredi. Le Collectif espère également que le public du camion s’élargisse, pour que le véhicule accueille des associations du social, des gens du voyage ou encore des mineurs non accompagnés.

Source : France 3