Comment faire des boutures de romarin ?

Bouton whatsapp

En cuisine, en tisane, en cosmétique, le romarin est une plante aromatique qui se mange à toutes les sauces. Si cette plante est surtout connue pour son goût unique pour nos meilleurs plats de viandes il est aussi une très belle plante décorative pour le jardin. Vous en voulez plus ? On vous apprend tout de suite comment en faire des boutures.

Vous avez déjà entendu parler de l’art ancestral de la bouture afin de doubler tripler vos plantes favorites pour garnir votre jardin ou votre balustrade ? Ne cherchez plus, vous apprendrez ici comment faire vos plus belles boutures, de romarin certes, mais la technique marche aussi pour tout type de plante n’ayez crainte. Votre potager sera ravi d’être garni de nouvelles plantations en tout genre. Suivez notre méthode et votre jardin aura la meilleure récolte ! C’est promis !

À voir aussi

Romarin : la bouture facile

Plante à la fois décorative, aromatique et médicinale, le romarin est très apprécié au jardin. Il est particulièrement facile à multiplier par bouturage. Même si vous n’avez jamais fait de boutures, vous êtes quasiment assuré de réussir. Vous disposerez ainsi de nouveaux plants à offrir ou à replanter ailleurs dans votre jardin. Au jardin d'ornement, le romarin permet de créer des bordures ou de garnir une rocaille en sols secs comme peut l'être la garrigue où s'y développe l'espèce sauvage. Pour faire des économies si vous devez en planter un long alignement, ou si vous souhaitez renouveler des touffes trop anciennes, le recours aux boutures de romarin s'avère en effet très intéressant.

Une belle plante mais un peu déséquilibré

Le romarin qui résiste bien au froid de l'hiver dès lors qu'il est cultivé en plein soleil, à l'abri des vents froids, dans un sol chaud, léger et bien drainé, finit, après quelques années, par prendre un port déséquilibré, manquant de branches à la base notamment, ce qui peut le rendre beaucoup moins décoratif. Dommage pour une plante, certes aromatique, mais censé donner de l’éclat à votre jardin. Ainsi, anticipez avant que sa silhouette soit vraiment disgracieuse en faisant des boutures !

N'hésitez pas à en préparer quelques-unes au cas où vous rencontreriez des échecs dans votre potager, et puis, si elles réussissent toutes, vous pourrez en faire cadeau ou les troquer contre d'autres boutures. En espérant que votre récolte soit la meilleure possible pour garnir votre bouquet de plantations. Bientôt la serre de plantes peut être ?

Le principe de la bouture

Mais avant tout, c’est quoi le principe de la bouture au fait ? Les boutures de romarin vous permettent d'obtenir exactement le même sujet que la plante mère. Elles ne sont pas particulièrement difficiles à réaliser cependant, comme le romarin est plutôt rétif à l’eau, et donc à un surplus d'humidité, l'arrosage et l'atmosphère confinée d'une mise sous plastique peuvent entraîner son pourrissement. Quand faire des boutures de romarin me demanderez-vous ? Et bien sachez que la période idéale pour se lancer dans le bouturage se situe soit au moment de la taille du romarin au printemps, à l'issue de la floraison, vers mars et avril, afin de pouvoir prélever une tige jeune, soit en août ou septembre, à partir d'une pousse de l'année encore peu endurcie.

Romarin. Source : Pixabay

Astuce du chef jardin pour une bouture réussite

Petite astuce du chef jardin : Pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté, consultez le calendrier lunaire et privilégiez une période de lune descendante. Ça paraît étrange mais pendant cette période, la sève descend dans les parties souterraines. Elle descend des branches et des tiges pour aller dans les racines, favorisant ainsi un bon enracinement. Et comme ce sont les feuilles et les fleurs qui vous intéressent, bouturez un jour feuille ou fleur.

Comme toujours, avant de couper les tiges qui seront bouturées, prenez soin de bien désinfecter votre sécateur avec de l’alcool à 90° ou de l'alcool à brûler pour éviter toute propagation d’éventuelles maladies. Les bons conseils du chef jardin et potager toujours ! Bref, il s’agirait de rentrer dans le vif du sujet maintenant : voici donc pas à pas comment réaliser une bouture de romarin.

Faire une bouture de romarin : 1re étape

Comment réaliser la bouture de romarin ? Tout d’abord, pour une bouture réussite, préparez des petits pots ou des godets que vous remplirez d'un mélange de terreau et de sable à parts égales, permettant d'obtenir un substrat bien drainant. Placez-les non loin de votre plante aromatique. Choisissez des extrémités de tiges saines, bien vertes ou légèrement ligneuses selon que ce soit le printemps ou l'automne, et coupez sec et en biais de façon bien nette pour avoir des pousses à bouturer d'une douzaine de centimètres. Supprimez les feuilles de la moitié inférieure avec précaution pour ne conserver que les feuilles de la portion supérieure qui ne sera pas dans la terre.

Faire une bouture de romarin étape par étape

Préparez les boutures ainsi :

· Avec un sécateur, prélevez à l’extrémité d’un rameau de l’année une longueur d’environ 12 cm.

· Enlevez toutes les feuilles sur la moitié inférieure de votre tige devenue bouture.

· Répétez l’opération autant de fois que nécessaire pour obtenir autant de boutures que vous le souhaitez. Vous pouvez en prendre plusieurs pour en avoir au moins une de réussite.

Faire une bouture de romarin : 

Faites un trou avec un crayon ou une baguette en bois dans le substrat bien humide du pot et insérez-y la bouture de sorte que le niveau des feuilles supprimées soit bien enterré dans votre substrat. Tassez la tige dans le terreau mélangé avec le sable et arrosez. Vous pouvez ensuite placer les pots à l'étouffée (c'est-à-dire sous un sac plastique à l'envers sur le pot) afin de favoriser une atmosphère chaude et humide propice au développement racinaire de votre bouture. Attention !

N'oubliez pas d'aérer pour éviter les risques de pourrissement et ne placez pas les pots sur des soucoupes récupérant l'eau. Arrosez légèrement de sorte à maintenir le substrat toujours un peu humide. Placez les boutures à l'ombre mais à la lumière sans soleil direct jusqu'à l'apparition des premiers signes de reprise qui se manifesteront au bout d'un mois environ. Et la vie reprend son cours si ce n’est pas merveilleux ! Pour résumer de manière succincte cette méthode de bouturage de romarin voici les différentes étapes pour une bouture réussite.

Bouquet de romarin et lavande. Source: Pixabay

Méthode pour bouturer le romarin à l'étouffée 

· Avec un cutter, coupez le fond d’une bouteille en plastique.

· Prenez un pot de petit diamètre et emplissez-le d’un substrat léger, par exemple un mélange à parts égales de sable et de terreau.

· Plantez 3-4 boutures dans le substrat, de préférence à la périphérie du pot, en les enfonçant sur la moitié de leur longueur (la moitié effeuillée).

· Arrosez.

· Couvrez les boutures avec la bouteille équipée de son bouchon : cette cloche improvisée n’est pas strictement indispensable, mais elle permet de maintenir les boutures dans une atmosphère chaude et humide (« à l’étouffée ») qui assure un excellent taux de reprise.

· Placez le pot dehors, dans un endroit abrité et à l’ombre.

· Aérez régulièrement la cloche et retirez-la au bout de 3 semaines.

· Conservez la terre légèrement humide pendant la durée nécessaire à la reprise, soit environ 2 mois.

· Cessez ensuite les arrosages et laissez le pot passer l’hiver dehors, dans un endroit abrité.

Fin du bouturage de romarin : dernière étape

Dernière étape : Il sera ensuite temps de transplanter vos jeunes plantes dans des pots contenant du terreau ou un mélange de terre franche et de compost, afin qu'ils se développent jusqu'au printemps suivant lorsqu'ils pourront alors être mis en pleine terre. Finis les bébés boutures vous avez désormais de futures plantes adultes. En attendant, les pots pourront rester à l'ombre d'un arbre durant l'hiver, mais si vous habitez dans une région froide, rentrez les sous abri en serre froide par exemple sans les arroser trop. Il ne s’agirait pas qu’il prenne un rhume enfin !

Pour les craintifs, Demotivateur vous offre ici une dernière méthode peut être un peu plus simple mais ayant un peu moins de chance de réussite. Cela dit vous ne risquez rien à essayer les deux techniques de sorte à voir laquelle vous convient le mieux.

Faire des boutures dans l’eau

Pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec la technique dite « à l’étouffée » (non ce n’est pas une technique de cuisson toujours pas), une autre manière de procéder consiste à démarrer le bouturage du romarin dans l’eau. Cela permet de surveiller l’apparition des racines et peut être plus motivant. Notamment dû au fait que l’on peut voir l’avancée de notre bouture.

Faire des boutures dans l’eau : les différentes étapes

· Déposez chaque bouture dans un verre d’eau claire que vous placerez à la lumière.

· Lorsque les racines commencent à bien se développer (Un mois plus tard environ), plantez chaque bouture dans un pot rempli d’un mélange à parts égales de sable et de terreau.

· Arrosez régulièrement, de façon à conserver la terre légèrement humide (mais pas trop non plus il ne faut l’inonder) pendant encore 1 mois.

· Cessez ensuite les arrosages et laissez-le ou les pots passer l’hiver dehors, dans un endroit abrité.

Voilà vous savez désormais tout sur le bouturage ! Vous n’aurez plus l’excuse de ne pas avoir la main verte maintenant !

Bouton whatsapp