Condamnée à l'abattoir, la jument Océane a été sauvée d'une mort certaine grâce à une cagnotte en ligne

2 857partages

Un cheval a récemment été sauvé d'une mort certaine grâce à la mobilisation d'internautes qui n'ont pas hésité à faire des dons pour lui éviter l'abattoir. Récit.

C’est une belle histoire qui démontre une nouvelle fois que la réactivité et la solidarité des internautes peuvent parfois faire des miracles.

Condamnée à l’abattoir, une jument âgée de 19 ans a été sauvée d’une mort certaine, grâce à la mise en place d’une cagnotte en ligne.

Les Ecuries du Bois de la Touche

La jument Océane sauvée de l'abattoir grâce à la mobilisation des internautes

Tout commence début juillet à Brem-sur-Mer, en Vendée, lorsque le propriétaire de l’animal, un ancien cheval de course baptisé Océane, décide de le vendre pour en faire de la viande de boucherie.

La décision provoque la colère des responsables des Écuries du Bois de la Touche, un centre équestre associatif situé non loin de là, lesquels mettent alors tout en œuvre pour tenter de recueillir la jument.

« L’ancien propriétaire était venu ici pour faire une saillie avec un de nos étalons, sauf que cette petite mémère n’a connu que des inséminations artificielles. Elle ne connaît pas les mâles, il fallait plus de temps, ou alors, payer plus cher pour une insémination artificielle. C’est là que le propriétaire nous a dit qu’il allait l’envoyer à la boucherie. On lui a dit non, pas pour ça. Ce n’est pas humain. On a obtenu un délai, jusqu’en septembre, en la gardant chez nous », raconte ainsi la trésorière de l’association, interrogée par nos confrères de France Bleu.

Après avoir négocié avec le propriétaire, le centre a eu l’idée de lancer une cagnotte en ligne, afin de récolter les fonds nécessaires à l’acquisition de l’animal.

Et contre toute attente, cela a marché à merveille !

Mieux, l’association a réussi à rassembler plus de 4 000 euros de dons, soit bien au-delà des 1 200 euros requis.

Un surplus qui sera utilisé pour l’entretien de la jument ou pour sauver d’autres chevaux dans une situation similaire, à l’avenir.

Océane va donc pouvoir couler des jours heureux pour une retraite bien méritée !