Pour résister contre les ventes d'Amazon, les libraires s'organisent et mettent en place le click and collect

888partages

L’annonce d’un deuxième confinement a eu l’effet d’une bombe pour beaucoup de Français qui n’imaginaient pas devoir revivre un tel événement. Mais la décision est encore plus dure à avaler pour les petits commerces qui risquent de mettre la clé sous la porte à tout moment. C’est par exemple le cas des librairies, considérées comme des commerces non essentiels.

Crédit : Mike Dotta / Shutterstock

Publicité

Pourtant, afin de survivre à cette crise sanitaire sans précédent, les libraires vont devoir faire preuve de créativité pour continuer à vendre des livres ainsi lutter contre la concurrence d’Amazon (et d’autres entreprises spécialisées dans la vente en ligne) pour qui le confinement risque de faire augmenter les ventes en ligne.

Lors du premier confinement, ils avaient réussi tant bien que mal à se réinventer en mettant notamment en place un système de click and collect qui avait alors fait ses preuves et rendu bien des services. Sachant que les Français seront confinés au moins jusqu’au 1 er décembre prochain, ce système utilisé par de nombreux commerçants devrait donc faire son retour.

Comme de nombreux gérants de boutiques, et ce peu importe le secteur, les libraires entretiennent souvent une relation privilégiée avec leurs clients. Ils espèrent ainsi pouvoir compter sur leur soutien pour traverser cette période particulièrement compliquée. « Lire n’est pas qu’un loisir. Je dirais même que c'est effectivement vital pour certaines personnes. On va se manquer avec nos clients parce qu'on a des rendez-vous parfois hebdomadaires. Le prix du livre est unique donc il faut en profiter, il faut faire travailler ses libraires » a déclaré Marie Zannini, propriétaire de la Librairie Papeterie du Théâtre à Bourg-en-Bresse.

Effectivement, contrairement à bien d’autres domaines où Internet peut permettre de faire de belles économies, dans l’immense majorité des cas les prix des livres sur Amazon sont les mêmes que dans votre librairie de quartier. Mieux vaut donc faire travailler les petits commerçants qui ont sans doute bien plus besoin d’aide et de rentrée d’argent en ce moment.

Crédit : emasali stock / Shutterstock

La fréquentation des librairies en augmentation depuis le déconfinement

Et les choses semblent aller dans le bon sens. Selon les chiffres, depuis le premier déconfinement du 11 mai dernier, la fréquentation des librairies n’a fait qu’augmenter, ce qui a même surpris les gérants. « Je n'imaginais pas une seconde que les clients reviennent aussi vite vers les librairies. Ç’a été une surprise magnifique. À nous d'inventer ou de réinventer une autre manière de travailler. On est tous sur Internet. On n'a pas la même puissance de tir qu'une entreprise comme Amazon, mais on est présent » a confié Xavier Mon, cogérant de la boutique Comme un roman dans le quartier parisien du Marais, à nos confrères de France Info.

De son côté, Georges-Marc Habib, libraire à Paris et président de la Générale Librest, s’exprime : « on se rend compte que le commerce de proximité a quand même une valeur essentielle dans le monde d'aujourd'hui. On va avoir besoin du soutien de tout le monde. » Vous l’aurez compris, il y a donc des raisons d’y croire pour la profession, qui met tous ses espoirs sur la fidélité de ses clients.

Pour les amoureux de la lecture qui n’ont désormais plus le droit de se rendre chez leur libraire préféré et ainsi découvrir ce qui leur plaît directement en boutique, sachez que le site lalibrairie.com est une solution alternative très pratique puisqu’il permet de commander et de réserver le livre de votre choix chez un libraire indépendant et ainsi de se faire plaisir tout en donnant son argent pour une bonne cause.

Crédit : Dean Drobot / Shutterstock

Qu’en pensez-vous ?

Source : France Info
Plus d'articles
À lire aussi