À Nantes, une librairie ressuscite les cabines téléphoniques, afin que les visiteurs y écoutent des... oeuvres littéraires

883partages

Cap aujourd’hui sur la ville de Nantes pour vous présenter un concept particulier qui permet à des visiteurs d’écouter des œuvres littéraires dans une… cabine téléphonique.

C’est un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Jadis, les cabines téléphoniques étaient partout à chaque coin de rue et restaient le seul et unique moyen de contacter quelqu’un hors de chez soi. Mais c’est désormais de l’histoire ancienne.

Depuis, le portable est passé par là et ces cabines ont été démantelées sur le territoire, au grand dam des plus nostalgiques d’entre nous.

Pourtant, dans la ville de Nantes, deux de ces cabines subsistent mais leur usage est quelque peu inhabituel. En effet ces dernières ne permettent pas de téléphoner mais d’écouter une sélection d’œuvres littéraires, lues par leurs auteurs ou autrices.

Pour « contacter » les auteurs – les voix sont des enregistrements -, il vous suffit de taper leur date de naissance, proposées sur une liste présente dans la cabine, avec le clavier du combiné puis la magie opère.

Au bout du fil, vous pouvez retrouver notamment la voix de Georges Orwell, Marguerite Yourcenar ou encore Sylvain Tesson qui vous lisent quelques-unes de leurs plus belles œuvres.

Ces cabines « so british » ont été importées d’Angleterre par la librairie Coiffard – une institution à Nantes – qui est à l’origine de cette initiative originale.

Et à l’occasion du centenaire de l’établissement, fondé en 1919, la librairie a décidé de repeindre les cabines avec un noir du plus bel effet.

La première se trouve rue de la Fosse, juste à côté de la librairie et son succès ne se dément pas, tant l’édifice attire les curieux.

Quant à la seconde, elle se trouve sur le toit de l’École nationale supérieure d’architecture mais sera déplacée à la fin du mois d’octobre pour être entreposée dans le hall principal du CHU de Nantes, afin de permettre aux patients et autres personnels soignants de s’accorder un peu d’évasion.

Après tout, la lecture, c’est simple comme un coup de fil !

Source : Librairie Coiffard
Dernières news