Dustin Diamond, l'inoubliable Screech de Sauvés par le gong, est mort d'un cancer foudroyant

1 557partages

L’acteur Dustin Diamond, connu pour son rôle dans Sauvés par le gong, est décédé ce lundi 1er février des suites d’un cancer.

C’est son agent Roger Paul qui a annoncé la triste nouvelle au magazine Rolling Stone.

L’interprète de Screech dans la sitcom Sauvés par le gong est mort ce lundi d’un cancer du poumon. Il avait 44 ans.

Crédit Photo : Getty Images

Selon son représentant, Dustin Diamond n’avait été diagnostiqué qu’il y a trois semaines. Hospitalisé en Floride, son état de santé s’est dégradé ce week-end. D’après TMZ, sa petite amie était présente à ses côtés quand il est décédé.

« Il avait été diagnostiqué d'une forme brutale et impitoyable de cancer malin il y a seulement trois semaines. Dans ce laps de temps, la maladie a réussi à se répandre rapidement dans tout son système. [...] Dustin n'a pas souffert. Il n'était pas submergé de douleur. Pour cela, nous sommes reconnaissants », a indiqué son agent dans un communiqué.

Dustin Diamond: une carrière en dents de scie

Le comédien américain était surtout connu pour avoir interprété le rôle de Screech dans la série des années 90 Sauvés par le gong.

Portée par Tiffani Thiessen, Mark-Paul Gosselaar et Mario Lopez, la sitcom racontait le quotidien d’une bande d’élèves d’un lycée imaginaire de Los Angeles, le Bayside High School.

En 1992, Dustin Diamond prête une nouvelle fois ses traits à son personnage dans Sauvés par le gong : La Nouvelle Classe.

Crédit Photo : AFP

Malgré le succès de la sitcom, l’acteur peine à décrocher des auditions. En 2001, il fait une courte apparition dans le show américain Sex et Dépendances. Huit ans plus tard, il tourne dans le film Americain Pie Présente: Les Sex Commandements.

Le comédien était également connu pour sa personnalité explosive. En 2015, il avait ainsi purgé une peine de quatre mois de prison pour avoir poignardé un homme lors d’une altercation dans un bar du Wisconsin.

Source : AFP
Plus d'articles
À lire aussi