Un homme se fait surprendre par un quokka et réalise le selfie le plus cool d'internet !

Pendant une promenade à vélo à Rottnest Island, un île au large de l’Australie, Campbell Jones a été surpris par un animal adorable et très joyeux : le quokka.


La scène s’est déroulée le mois dernier, à Rottnest Island en Australie. Campbell Jones et sa petite amie se consacraient une mise au vert à travers une balade à vélo quand soudain… Un quokka surgit sur le long de la route.

À voir aussi

Instagram / rottnestfastferries


Naturellement, Campbell s’arrête et prend sa GoPro pour prendre le petit marsupial en photo. Cependant, le quokka, réputé pour sa sociabilité et sa curiosité, ne voulait pas en rester là : « Quand je retournais vers mon vélo, le quokka m’a poursuivi. J’ai posé la GoPro et il m’a sauté dessus comme s’il voulait me dire : « Reviens ! » a-t-il raconté auprès du journal The West Australian.

Instagram / cambojones2020


Sur le visage du quokka, un sourire se dessine naturellement. Une apparence qui rend le marsupial tellement sympathique et cool qu’il est considéré comme l’animal le plus heureux de la planète. D’ailleurs, il y a deux à trois ans de cela, le « quokka selfie » était devenu un vrai phénomène sur les réseaux sociaux.

Instagram / cambojones2020


En revanche, le quokka est enregistré comme une espèce vulnérable par l’Union Internationale pour la conservation de la nature. Il est notamment menacé par la dégradation de leur habitat naturel ainsi que l’introduction de prédateurs non naturels (qui ne sont pas originaires de leur lieu d’habitat) comme les renards et les chats sauvages.


Plutôt cool les photos, n’est-ce pas ?

Le quokka, l’animal le plus heureux du monde

Le quokka (Setonix brachyurus) est un petit marsupial de la famille des macropodidés qui comprend entre autre, les kangourous et les wallabies. Le quota se trouve en Australie-Occidentale et les Australiens l’ont surnommé « l’animal le plus heureux du mond e». L’animal peut se voir plus précisément sur son lieu de vie : l’île de Rottnest et l’île de Bald. Vivant en groupe, c’est les mâles dominants qui dirigent. Il faut mieux attendre la nuit pour les observer c’est à ce moment qu’ils se nourrissent, la journée le quokka dort. Cet animal surprenant et rare fait le plaisir des touristes et d’Australiens qui viennent capturer de nombreuses photos de ce dernier. Le quokka offre des pauses et des sourires hilarants face à l’objectif des touristes. Outre, son air heureux, le quota a la particularité d’être un animal très amicale et accessible. Souvent inoffensif, le petit marsupial est aussi curieux.

La photo d’un touriste, Campbell Jones, a relancé cette euphorie autour de cette animal tout mignon. Sur Instagram, une touriste publie une photo d’un quokka «sautant» vers l’objectif sans oublier son sourire hilarant. Le hashtag #quookaselfie a également fait le buzz sur les réseaux sociaux, puisque tous les utilisateurs l’ont utilisé pour partager leurs photos de quokka.

Que mange le quokka ?

Le quokka apprécie les zone marécageuses et les sous-bois. Le petit animal y trouve son eau et sa nourriture. Le marsupiale peut également se protéger du soleil. Concernant l’alimentation du quokka, l’animal est herbivore et se nourrit principalement de feuilles, de tiges de plantes et d’arbustes. Robuste, le quokka a la capacité de stocker la graisse à la base de sa queue lorsqu’il manque de nourriture. Aussi, le petit quokka a la particularité de subsister un mois sans boire. Néanmoins son besoin en eau est important. Il peut également consommer de petits insectes de temps en temps.

Comment se reproduit le quokka ?

Le quokka se reproduit à environ 18 mois et les femelles peuvent mettre bas 2 fois dans l’année et la gestation dure 28 jours. Concernant les accouplements se font en hiver, de janvier à mars. Quand la femelle met bas, le bébé quokka pèse seulement 600 g. Une fois né, le petit quokka rampe jusque’à la poche marsupiale où il s’accroche à une tétine. Ce dernier va rester dans cette poche jusque’à l’âge de 6 mois. Une fois sortie, l’animal est encore dépendant du lait de sa mère jusqu’à au moins 8 mois.

Pour certains quokka, ils peuvent rester jusque’à 10 mois dans la poche. À noter, que le quokka peut vivre de 5 à 10 ans.

Le quokka, une espèce menacée

Le quokka la coqueluche d’internet est une espèce menacée, classée comme « vulnérable » par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Selon eux, il existerait moins de 10 000 individus matures en Australie. Seuls les quokkas des îles Rotnes et Bald sont considérés comme stables. Néanmoins, le quokka est sujet aux risques de consanguinité. Pour cela, la protection de quokka doit être urgente selon l’UICN.

Dans une loi, l’Australie reconnaît le quokka comme étant une espèce menacée depuis 1996. Et d’ailleurs, certains quokka vivent dans des zones protégées comme la réserve naturelle de la baie Two people ou encore le parc national Torndirrup. Un plan de sauvegarde a été mis en place en 2013 par le gouvernement australien. Nommé le « Western Australian Wildlife Management Program », en français, « Programme de gestion de la faune d’Australie de l’Ouest ». Ce projet a pour objectif jusqu’à 2023 de stabiliser les populations existantes de quokka afin que cet espèce ne passe pas la catégorie supérieure de la liste rouge des espèces menacées, dite « en danger ».

Source : The Dodo