Mort d'Albert Uderzo, le dessinateur d'Astérix et Obélix, à 92 ans

5 912partages

Albert Uderzo, le dessinateur et scénariste de bande dessinée célèbre pour Astérix est décédé aujourd’hui à l’âge de 92 ans, a annoncé sa famille à l'AFP ce mardi 24 mars. Il a succombé à une crise cardiaque, sans lien avec le coronavirus, à son domicile.

Albert Uderzo, de son vrai nom Alberto Aleandro, a été dès son plus jeune âge très talentueux en dessin. Complètement autodidacte, il passait ses journées à crayonner. Il appréciait alors tout particulièrement Mickey Mouse.

Dès 1941, un des dessins du jeune Uderzo a été publié, il s’agissait d’une illustration du Corbeau et du Renard. Puis à la libération, il a créé plusieurs héros dont Belloy l’Invulnérable, Flamberge, Clopinard et Prince Rollin.

C’est en 1950 qu’a eu lieu la rencontre la plus mémorable de sa vie d'auteur de bande dessinée. En effet, cette année-là, il a rencontré René Goscinny, son futur grand ami avec qui il allait créer le personnage d’Astérix.

La légende raconte qu’en seulement quelques heures le scénariste et le dessinateur de bande dessinée ont inventé les principaux habitants du village gaulois. René Goscinny souhaitait un héros malin et de petite taille. Albert Uderzo, quant à lui, aurait insisté pour créer un personnage de gabarit plus imposant qui serait livreur de menhir. C’est ainsi qu’Astérix et Obélix étaient nés.

 Crédit : Anefo

C’est dans le premier exemplaire du journal Pilote, un hebdomadaire à destination de la jeunesse, que les premières planches des Aventures d’Astérix le Gaulois paraissent. Ça a été un immense succès. En effet, plus de 300 000 exemplaires ont été vendus.

Rapidement, Uderzo a décidé de se consacrer uniquement aux irréductibles Gaulois, laissant les autres séries de côté.

Le 5 novembre 1977, jour de la mort de René Goscinny à 51 ans, Albert Uderzo était dévasté. Il rapportera même qu’en apprenant sa mort, il est resté 24 ou 48 heures assis.

Trois ans plus tard, Uderzo décida de continuer les aventures d’Astérix en solitaire et créa les Éditions Albert René.

Le bilan d’Astérix d’aujourd’hui est exceptionnel. 37 albums traduits en 107 langues, 11 films et même un parc d’attractions.

Le très talentueux dessinateur a donné son nom à un prix de bande-dessinée, le prix Albert Uderzo.

Merci Monsieur Uderzo, Astérix a marqué plusieurs générations de lecteurs et continuera sans aucun doute à le faire.

 Crédit : Georges Seguin /Okki

Plus d'articles