Ils se prennent en selfie après avoir survécu au crash d'un avion et se retrouvent au cœur d'une vive polémique

Bouton whatsapp

Au Pérou, un couple a survécu à un accident d’avion et a décidé de se prendre en photo devant la carcasse de l’appareil. Posté sur les réseaux sociaux, le selfie a créé une vive polémique.

De nombreuses personnes ont peur au moment d’embarquer dans un avion, et pour cause : il arrive que des accidents se produisent à bord de ces appareils. Cependant, il est rare qu’un accident ait lieu au moment du décollage de l’avion, et encore plus avec un autre véhicule.

Pourtant, un accident d’avion a eu lieu dans ces conditions au Pérou, à l’aéroport international Jorge Chavez de Lima, ce vendredi 18 novembre. En effet, un camion de pompiers s’est écrasé sur un avion pendant que ce dernier décollait.

Ils prennent un selfie devant l’avion

Aucun des 102 passagers et membres de l’équipage n’a perdue la vie pendant cet accident. Ravi d’avoir survécu au crash, un couple a décidé de se prendre en selfie devant l'épave de l’avion. Sur la photo, on peut voir les visages des deux personnes, avec l’avion endommagé en arrière-plan. Le selfie a été posté sur les réseaux sociaux, accompagné de la légende : « Quand la vie vous donne une seconde chance ». Selon le couple, il s’agirait du « selfie de l’année ».

Si ce selfie est un beau moyen de se souvenir que l’on a survécu à une catastrophe, il a créé une vive polémique sur les réseaux sociaux. Si aucun passager à bord de l’avion n’est décédé, deux pompiers qui étaient à bord du camion n’ont pas survécu. Ainsi, le selfie du couple a vivement été critiqué par les internautes qui l’ont qualifié de « selfie de mauvais goût ».

Certains internautes ont toutefois supposé que le couple n’avait pas connaissance de la mort des deux pompiers au moment de la publication de la photo.

Une enquête pour déterminer les causes de l’accident

Selon les premiers éléments de l’enquête menée par les autorités locales, le camion de pompiers se trouvait sur la piste de décollage dans le cadre d’un exercice organisé par la brigade.

« Le 18 novembre, dans la matinée et jusqu’au début de l’exercice, l’équipe de pompiers a pris toutes les dispositions nécessaires pour exécuter la manœuvre », a déclaré l’aéroport.

Mais selon Jorge Salinas, membre du conseil d’administration de la Société péruvienne des aéroports et de l’aviation commerciale, les pompiers n’avaient pas reçu l’autorisation de se rendre sur la piste de décollage.

« Il n’y a aucune autorisation pour l’entrée d’un véhicule sur la piste. Il y a une autorisation pour effectuer un exercice, mais il est en dehors des zones qui ont actuellement des opérations de transit », a-t-il affirmé.

L’enquête est toujours en cours afin de déterminer les causes exactes de l’accident.

Source : Unilad
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter