Zoo de Pont-Scorff : Jacob serait mort de « faim » et de fatigue à cause de sa captivité

2 382partages

Vendredi 7 février, l’association Rewild a annoncé sur sa page Facebook, la mort de Jacob, l’unique rhinocéros noir du zoo de Pont-Scorff, situé dans le Morbihan.

Jacob s’en est allé. Rescapé du Zoo de Pont-Scorff, Jacob, un rhinocéros noir, s’est éteint le 31 décembre 2019. La fondation Rewild (spécialisées dans la lutte contre le trafic d’animaux sauvages) avait racheté le zoo en décembre 2019, en proie à de grosses difficultés financières. L’initiative était soutenue par Stéphane Bern, Pierre Niney et Hugo Clément, fervents défenseurs des droits des animaux.

Jacob, l'unique rhinocéros noir du zoo de Pont-Scorff. Crédit Photo : Damien Meyer/AFP

L’association - qui avait récolté 600 000 euros grâce à des dons - avait pour ambition de préparer les 561 animaux détenus dans le zoo à être remis en liberté dans leur habitat naturel.

Malheureusement, cela ne sera pas le cas pour Jacob. Quelques semaines après le rachat du zoo, le rhinocéros est mort à l’âge de 28 ans alors que ses pairs peuvent vivre jusqu’à l’âge de 50 ans. D’après l’association, le mammifère serait mort de faim et de fatigue.

En effet, Rewild a publié sur sa page Facebook , les résultats de l’autopsie, réalisée le 2 janvier dernier par la clinique vétérinaire des sept chapelles à Guidel. Les examens révèlent que l’animal souffrait de « lésions buccales sévères ». Par conséquent, Jacob ne pouvait plus s’alimenter correctement.

L’herbivore souffrait également d’une « cachexie avancée », qui a provoqué une dégradation profonde de son état général (amaigrissement important, diminution de la masse musculaire, fatigue). L’animal a subi une dénutrition très importante avec une absence totale de réserve graisseuse.

Pour l’association Jacob est « mort de faim et de fatigue, considéré comme un 'vieillard avant l'âge' ». L’état de Jacob s’est détérioré à cause de sa captivité qui l’a poussé à mourir si jeune : « Il aura vécu toute sa vie dans un climat inadapté à ses besoins, avec une nourriture inadaptée à ses besoins et dans un état de faiblesse et de souffrance directement induit par ses conditions de rhinocéros captif », déplore Rewild.

Source : 20 minutes
Plus d'articles